Giroud: "C’est une bouffée d’oxygène"

Reuters

"Je ne connais pas les interrogations qu’il peut y avoir en externe (à son sujet), ça ne me concerne pas. Je vois ce qu’il se passe, je sais ce qu’Olivier (Giroud) est capable de faire malgré son peu de temps de jeu (en club)". Didier Deschamps n’en démord pas. En conférence de presse après le succès étriqué de l'équipe de France en Islande (0-1), Didier Deschamps a une nouvelle fois pris la défense de son attaquant, en délicatesse à Chelsea, où il n’a disputé que trois petites rencontres de Premier League depuis le début de la saison (0 but), barré par la concurrence du jeune Tammy Abraham et de l’ancien Marseillais Michy Batshuayi.

Tant et si bien que cette parenthèse internationale se transforme en véritable bol d’air frais pour l’ancien Montpelliérain. Titularisé à la pointe de l’attaque ce vendredi soir, il a été l’auteur de l’unique réalisation de la rencontre sur penalty à la 66e minute de jeu, permettant aux Bleus de faire un grand pas vers la qualification à l’Euro 2020. "C’est un but qui fait du bien sur le plan personnel et sur le plan collectif. C’est un plaisir de marquer avec l’équipe de France. J’essaie toujours d’apporter ma petite pierre à l’édifice quand le coach me met sur le terrain. C’est sûr que c’est une bouffée d’oxygène", a ainsi lâché le champion du monde 2018 après la rencontre.

Avec 37 buts au compteur (en 93 sélections), Giroud demeure l'international tricolore le plus prolifique en activité - devant Antoine Griezmann (29) et Karim Benzema (27) - se rapprochant du même coup du record de Michel Platini, deuxième meilleur buteur de l'histoire des Bleus avec 41 réalisations. De quoi faire l’unanimité dans le vestiaire de l’équipe de France. "On est très contents pour lui, il travaille beaucoup, il a été hyper utile pour l'équipe, a ainsi confié Clément Lenglet à l’issue du match. C'était un plaisir de le voir content après ce but. J'espère qu'il en marquera d'autres encore". Avant de retrouver le banc de touche chez les Blues, Giroud aura l’occasion de se mettre encore en évidence lundi soir (20h45), face à la Turquie au Stade de France, où il a marqué lors de 8 de ses 9 derniers matches.