France : Quel rôle pour Griezmann avec Mbappé et Benzema ?

Reuters

Depuis le retour de Karim Benzema en équipe de France, des choses ont changé. Et c'est notamment le cas pour Antoine Griezmann (96 sélections, 39 buts). Lors du dernier Euro, celui qui vient tout juste de retrouver son ancien club de l'Atlético de Madrid, après avoir été prêté par le FC Barcelone, a été décalé à droite, sur le terrain, par son sélectionneur, pour laisser place au Madrilène et rééquilibrer ce fameux trio avec Mbappé. Un repositionnement qui ne lui avait alors pas porté chance et c'est peu de le dire. Cela a certainement et également entraîné une certaine perte d'influence qui était la sienne, au préalable, dans le jeu.

 

Griezmann préférerait jouer plus axial


Lors du championnat d'Europe, l'ancien pensionnaire de la Real Sociedad a été pris, en quelque sorte, entre deux feux. D'un côté, Kylian Mbappé, qui en avait alors certainement trop fait, de l'autre Karim Benzema, qui a été l'une des rares exceptions de cet Euro, côté français. Mais, dans l'ensemble, ce trio offensif, redoutable sur le papier, n'a pas eu le succès attendu. Griezmann, quant à lui, n'a pas forcément apprécié de jouer à droite. D'ailleurs, il s'en était ému lui-même, au lendemain du deuxième match de poule, contre la Hongrie (1-1) : « Vous me connaissez, c'est dans l'axe que je me sens mieux. J'ai du monde devant et derrière moi, je me sens plus libre. C'est plus facile pour moi. Mais je reste toujours au service du collectif. »

 

Son retour à l'Atlético pourrait tout changer


Finalement, Didier Deschamps avait fini par le repositionner dans l'axe, pour les phases offensives, lors de la fin de la compétition continentale, mais sans que cela change les choses, avec un résultat final que l'on connaît. L'année 2018 et le titre de champion du monde semblent si loin pour Antoine Griezmann. Cette année-là, il prenait alors davantage ses responsabilités et avec brio. Si son été a été plutôt animé, son retour à l'Atlético de Madrid, un club qui lui avait ainsi permis de s'installer durablement en équipe de France, pourrait changer la donne.

>