Entre la France et l'Algérie, Aouar n'a pas encore décidé

Iconsport

Auteur d’une belle saison avec l’OL, à seulement 20 ans, Houssem Aouar fait face à un sacré dilemme pour la suite de sa carrière. Le milieu offensif est un élément important des Espoirs tricolores mais la fédération algérienne le courtise depuis plusieurs mois déjà. Ainsi, jeudi dernier, le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, et le sélectionneur Djamel Belmadi ont présenté leurs arguments au joueur, accompagné par son agent et l’un de ses proches, lors d’une entrevue à Paris.

Selon Le Buteur, la rencontre fut "très amicale" et Aouar a exprimé son "grand attachement" à l'Algérie, qu’il a découverte plus jeune lors de vacances avec ses parents. Le meneur de jeu n’a pas décliné l’invitation mais compte prendre son temps pour choisir sa sélection A. Il a également demandé plus de discrétion aux dirigeants algériens afin de ne pas tomber dans une polémique similaire à ce qu’avait connu son capitaine Nabil Fekir en 2015.

Son avenir international semble néanmoins se dessiner en bleu… Si le natif de Lyon n’est pas convoqué en équipe de France par Didier Deschamps pour la fenêtre internationale du mois de mars, cela ne veut pas dire qu’il relèvera le défi algérien pour la CAN 2019 (21 juin-19 juillet en Egypte). Dans le même temps, les Bleuets disputent en effet leur championnat d’Europe (16-30 juin en Italie) et Houssem Aouar est visiblement motivé à l’idée de briller durant cette compétition.