Ces Bleus ont un mental en acier

Quinze matches sans la moindre défaite, ça commence à faire beaucoup ! Cette équipe de France, devenue championne du monde, s’est appropriée la maxime qui disait : « A la fin, c’est l’Allemagne qui gagne ». Désormais, ce sont les Bleus qui l’emportent ou qui savent ne pas perdre comme ce fut le cas face à l’Islande la semaine dernière malgré un 0-2 à la 85e minute de jeu (2-2)… Cette fois, mardi au Stade de France, la Mannschaft a mené 1-0 et surtout dominé les débats pendant de longues minutes. Avant que l’équipe de France n’inverse la tendance.

 

 

"On sait gérer, il ne faut pas paniquer, on sait de quoi on est capables, on sait souffrir. Quand c’est comme ça, il faut se tranquilliser, se souder sur nos points forts, une grosse défense. Devant, on a des joueurs complémentaires. On a de la qualité technique. Il faut être serein et attendre notre moment et on a réussi à le faire en 2e période", plaide Raphaël Varane. Le défenseur du Real Madrid a par ailleurs encore sorti une prestation ultra solide. Et si l’on parle beaucoup de Mbappé et Griezmann pour le Ballon d’or, le vainqueur de la dernière Ligue des champions avec le Real Madrid aura tout fait pour bien figurer à ce palmarès.

Toujours est-il qu’au-delà du passage en 4-3-3 voulu par Didier Deschamps, qui s’est révélé une belle réussite, c’est bien la force mentale de cette équipe qu’il convient de souligner. "C’est l’un de nos points forts. On a réussi à gagner la Coupe du monde sur des valeurs mentales et bien sûr des qualités sur le terrain. On a réussi à mettre l’intensité qu’on voulait sur le terrain notamment en seconde période. On est une équipe très difficile à jouer", a ainsi ajoute Raphaël Varane. Suffisamment pour qu’aucun des quinze derniers adversaires des Bleus n’ait trouvé la solution.