Camavinga et le grand frère Nzonzi

Reuters

Il y a une semaine, Eduardo Camavinga faisait ses premiers pas à Clairefontaine. Les grands débuts du prodige français dans la maison bleue ont été accompagnés par son coéquipier à Rennes, Steven Nzonzi. « Il a un rôle de grand frère. Il a été l’un des premiers à me féliciter pour ma sélection, et quand je suis arrivé à Clairefontaine il est venu dans ma chambre : on a parlé un peu de tout, il m’a expliqué comment ça se passait ici et on est parti à la séance d’entraînement ensemble. » expliquait le joueur de 17 ans lors de sa première conférence de presse avec l'équipe de France.

Camavinga : "Nzonzi le grand frère, Pogba le modèle"

Cette relation entre les deux hommes a eu le temps de se construire depuis plusieurs mois. Durant l'hiver, le champion du Monde est arrivé en prêt à Rennes. Avant même ses premiers entraînements bretons, le joueur de 31 ans avait été interrogé sur sa future association avec Camavinga. « C'est un très bon jeune joueur. Ce qu'il fait à son âge, ce n'est pas évident, donc ce sera intéressant de jouer à ses côtés. À 17 ans, je jouais en CFA, c'était déjà très compliqué, donc ce qu'il fait en Ligue 1, c'est très intéressant. »

En arrivant à Rennes, Nzonzi a libéré Camavinga

Six mois plus tard, les deux joueurs ont été sélectionnés ensemble en équipe de France. Un moyen de consolider le lien entre les deux milieux de terrain. Si le grand frère Nzonzi a pu favoriser l'adaptation du jeune Camavinga chez les Bleus, il lui a aussi permis de franchir un cap en club. Et pas seulement avec le partage d'expérience. Le numéro 10 rennais a pris une nouvelle dimension depuis que le joueur qui appartient à la Roma a signé. Usé par l'enchaînement des matchs, le joueur formé à Rennes avait d'abord pu souffler comme les autres espoirs de son âge. Un moyen d'éviter le surmenage. Et de revenir encore plus fort.

Il a ensuite pu être utilisé dans un nouveau rôle, celui qui lui a permis de toquer à la porte de l'équipe de France. Très efficace au poste de sentinelle, Camavinga a été libéré par l'arrivée de Nzonzi. Le poste de milieu défensif est revenu au plus expérimenté des deux ce qui a offert au jeune prodige plus de libertés et encore plus de possibilités de s'exprimer offensivement pour faire des stats et impressionner. C'est dans un registre de numéro 8 dans un milieu à trois que Camavinga a brillé contre Lille puis Montpellier depuis le début de la saison. Il a pu y utiliser sa créativité et son efficacité dans les duels pour peser sur le jeu offensif breton.

Une métamorphose qui annonce un avenir radieux à un joueur déjà prometteur mais qui semble désormais utiliser tout son potentiel. Reste à savoir si l'association qui a aidé Rennes à obtenir une qualification historique pour la Ligue des Champions sera reconduite sur la scène internationale chez les Bleus. Quoi qu'il arrive, si le natif de Miconje fait ses premiers pas avec l'équipe de France ce mardi, Steven Nzonzi ne sera pas très loin.

France : Camavinga, le début d'un rêve bleu ?