Bleus : Savanier "rêve" de la Coupe du monde avec la France

Il est l'élément différentiel de Montpellier, cinquième de Ligue 1 et situé à 2 points du podium. De nouveau auteur d'une grande prestation lors du succès de son équipe face à Angers (4-1) avec un but et deux passes décisives, Téji Savanier ne cesse de performer depuis le début de l'exercice 2021-2022. Alors qu'il n'a toujours pas reçu de première convocation chez les Bleus, celui qui a participé aux Jeux Olympiques avec les Bleuets de Sylvain Ripoll l'été dernier à Tokyo a confié certaines ambitions ce jeudi.

 

"L'équipe de France, si ça doit venir, ça viendra"


Ainsi, Savanier a avoué avoir les Bleus dans un coin de la tête, sans pour autant être obsédé par un futur en équipe nationale. "Les joueurs de l’équipe de France jouent tous dans un très grand club, c’est sûr. Après, je l’ai déjà dit, ce n’est pas mon objectif premier d’être appelé. Moi, c’est pour mon club que je fais tous ces matchs et que je me donne à fond. L’équipe de France, si ça doit venir, ça viendra", a glissé le meneur de Montpellier, qui a fêté ses 30 ans mercredi. Sondé sur un possible rôle de suppléant d'Antoine Griezmann en tant qu'éventuel meneur des Bleus, le joueur s'est montré honnête : "Je ne vais pas mentir. C’est un rêve depuis que je suis petit. Rien que d'avoir fait les JO, pour moi, ça a été énorme." De quoi rêver de la prochaine Coupe du monde, prévue au Qatar du 21 novembre au 18 décembre 2022 ? "Je rêve de la Coupe du monde tout court", a-t-il assuré.

Sous contrat jusqu'en juin 2023 avec le club héraultais, il a reconnu ne pas songer à un éventuel départ dans un autre pays, mais n'a pas fermé la forme à une expérience dans un club d'un standard supérieur. "Si j'en ai l'opportunité, oui. Si je veux progresser dans ce milieu-là, c'est par des clubs un peu plus élevé que Montpellier. Mais comme je l'ai dit, je me sens bien dans mon club." Après cette trêve internationale, Savanier retrouvera le chemin de la compétition dès le dimanche 2 janvier prochain, à l'occasion du 16ème de finale de Coupe de France entre Montpellier et Strasbourg.

>