Bleus : Revue d'effectif contre l'Afrique du Sud, une vieille connaissance

Panoramic

La débâcle du 22 juin 2010, une défaite 2-1 qui avait renvoyé les Tricolores à la maison dès la fin du premier tour du Mondial, semble appartenir à une autre vie, au moment de retrouver les Sud-Africains moins de douze ans plus tard. Seul rescapé de ces années noires du football français, le capitaine Hugo Lloris (137 sélections) n'a plus rien du jeune et discret portier qu'il était alors au soir de sa 14e cape. Les Bleus sont désormais champions du monde en titre et peu concernés par l'historique les liant aux "Bafana Bafana" sur la route du prochain Mondial, programmé en novembre et décembre au Qatar. Après la victoire contre la Côte d'Ivoire (2-1), arrachée vendredi à la dernière minute à Marseille, les objectifs du sélectionneur Didier Deschamps sont clairs: "Continuer à être performant" et "concerner un maximum de joueurs".

Mbappé va mieux

Dans un stade Pierre-Mauroy à guichets fermés (50.000 places) face à la 68e nation mondiale, non-qualifiée pour la Coupe du monde, la revue d'effectif s'annonce large: les Bleus n'auront ensuite plus aucun match amical avant d'aller à Doha, en raison d'une préparation écourtée en novembre. Les six rencontres qu'ils disputeront en juin et septembre s'inscrivent, elles, dans le cadre de la Ligue des nations, dont la France est tenante du titre. "Ce sont des matches (amicaux) qui nous servent pour l'avenir. Il y en a certains que je n'ai pas beaucoup vus. Je n'arriverai pas à concerner les 23, mais le plus grand nombre", a promis Deschamps vendredi soir à Marseille, après avoir offert une première sélection à Christopher Nkunku, William Saliba et Jonathan Clauss. Quelques cadres préservés vendredi doivent donc logiquement réintégrer le onze de départ: c'est le cas de N'Golo Kanté, de retour dimanche à Clairefontaine après s'être absenté quelques jours pour raisons familiales, de Mbappé, remis d'une infection ORL qui l'a privé de temps de jeu sur les rives de la Méditerranée, voire de Presnel Kimpembe, rétabli après une bronchite.

Deuxième sélection pour Maignan ?

Adrien Rabiot peut lui aussi envisager une titularisation en vertu de la rotation au milieu de terrain, occupé au Vélodrome par la doublette composée du taulier Paul Pogba et d'Aurélien Tchouaméni, buteur dans le temps additionnel et considéré comme l'homme du match par de nombreux observateurs. Dans les "starting blocks", Clauss et Saliba rêvent d'une première titularisation en sélection, après avoir goûté à quelques minutes au stade Vélodrome. Pour le joueur de l'OM, l'ouverture paraît possible car Raphaël Varane a terminé le premier match avec un hématome à un pied. Quant au latéral de Lens, qui découvre l'équipe de France avec des étoiles dans les yeux à 29 ans, il a l'occasion de briller à une trentaine de kilomètres du stade Bollaert, comme Lucas Digne sur le flanc gauche ou Moussa Diaby en attaque, deux joueurs non utilisés vendredi.

Même l'immuable poste de gardien est en balance: devant son ancien public de Lille, Mike Maignan est pressenti pour suppléer Lloris et fêter sa première titularisation, après une entrée en jeu fin 2020 en match amical contre l'Ukraine (7-1). Buteur au Vélodrome, Olivier Giroud guettera de son côté toute minute de jeu à sa disposition pour tenter de s'approcher un peu plus du record de buts de Thierry Henry (51). Un improbable quadruplé permettrait au Milanais de l'égaler.


>