Bleus, objectif Mondial: Diaby et Tolisso en haut de l'affiche, Veretout en baisse

Reuters

Diaby fait des étincelles 

Le petit feu-follet de Leverkusen Moussa Diaby a réussi samedi son premier triplé en Bundesliga contre Augsbourg (5-1), portant son total de buts à huit en Championnat cette saison. Acclamé par les 750 spectateurs autorisés pour cette rencontre, l'attaquant de poche (1,70 m) de 22 ans s'est rappelé au bon souvenir de Didier Deschamps, qui lui a déjà offert quatre sélections. "Le sélectionneur a remarqué mes qualités offensives. Avec ma vitesse, je peux couvrir une grande partie du terrain et je donne souvent des passes décisives", dit ce gaucher formé au PSG, qui affirme s'inspirer de Lionel Messi. Son défi est maintenant d'améliorer son travail défensif. "C'est un jeune joueur et aujourd'hui il nous a montré toutes ses qualités", s'est enthousiasmé son coéquipier Karim Bellarabi, "c'était un super jour pour Moussa, nous sommes heureux d'avoir autant de jeunes joueurs avec du talent".

Tolisso sur sa lancée 

Match après match, Corentin Tolisso continue de retrouver ses repères avec le Bayern Munich, profitant à fond du temps de jeu inespéré que lui offrent les absences de plusieurs concurrents au milieu de terrain depuis fin novembre. Dimanche, il a réussi une excellente prestation aux côtés de Joshua Kimmich. L'ancien Lyonnais a ouvert le score contre le Hertha Berlin (4-1) d'une superbe tête plongeante orientée. Il avait même marqué un joli but après une minute trente de jeu seulement, mais la VAR est intervenue pour signaler un hors-jeu de la largeur... d'un genou.

Sa rage sur la célébration de son but (marqué sur un centre de Kingsley Coman) montre combien Tolisso est heureux de retrouver enfin son niveau et une place dans cette équipe. Acheté en 2017 à Lyon, le Français n'avait jamais vraiment réussi à s'imposer en Bavière. Son contrat expire en fin de saison et aucune proposition de prolongation n'a pour l'heure été rendue publique.

Veretout a besoin de souffler 

Véritable milieu à tout faire de la Roma depuis deux saisons, encore meilleur passeur giallorosso cette saison (avec 6 "assists"), Jordan Veretout a semblé être rattrapé par la fatigue ces dernières semaines. On l'a vu assez loin de son rendement de début de saison (trois buts lors des deux premiers matches) qui lui a ouvert les portes de l'équipe de France. Dimanche à Empoli, il a même débuté sur le banc pour la première fois de la saison en championnat, entrant seulement pour le dernier quart d'heure alors que le match était plié (4-2 pour la Roma). Cela aurait déjà dû être le cas la semaine précédente sans la blessure à l'échauffement du titulaire désigné, Lorenzo Pellegrini.

José Mourinho , le 15 janvier, avait admis que l'ex-milieu de Nantes et de la Fiorentina "n'a pas été au niveau de ce qu'il est capable de faire lors des derniers matches". Tout en assurant qu'il restait "toujours important" pour la Roma, en dépit de l'arrivée d'un sérieux concurrent à son poste, le Portugais Sergio Oliveira (déjà auteur de deux buts en deux matches). Samedi, "Mou" a démenti que Veretout pourrait partir au mercato, comme l'a évoqué notamment le Corriere dello Sport.

Ben Yedder, forte tête 

Sans son compère Kevin Volland, malade, Wissam Ben Yedder s'est démené dimanche à Montpellier, sans pouvoir empêcher la défaite 3-2 de Monaco. Le capitaine a redonné espoir aux siens, rapidement menés 2-0, en réduisant l'écart de la tête sur un centre délicieux de l'international français Aurélien Tchouaméni (34e). Sans que cela ne suffise. A titre personnel, "WBY" réussit un début d'année 2022 tonitruant, apparemment pas troublé par sa contamination récente au Covid-19. Ce mois-ci, l'ancien Toulousain et Sévillan a empilé 4 buts et 2 passes décisives en seulement 3 matches: un but et un "assist" en Coupe de France contre Quevilly-Rouen (3-1), un doublé et une "passe dé" contre Clermont (4-0), en plus de sa dernière réalisation dans l'Hérault. L'avant-centre monégasque domine le classement des meilleurs buteurs de Ligue 1 avec 13 unités, une de plus que le Lillois Jonathan David. Toutes compétitions confondues, il culmine à 18 buts et 5 passes décisives en 32 matches.


>