Bleus : Giroud adresse un message à Deschamps

Reuters

Olivier Giroud est devenu sacré champion d'Italie sous le maillot de l'AC Milan. Auteur de 11 réalisations sur le plan national cette saison (dont un doublé contre Sassuolo dimanche, ndlr), il a contribué au premier sacre du club lombard depuis 2011 en Serie A. Forcément ravi, l'attaquant âgé de 35 ans a salué sa décision de prendre la direction de San Siro, en juillet dernier. "Ce titre et ma saison me confortent dans ce choix. J'ai décollé petit à petit l'étiquette de doublure d'Ibra pour faire ma place. Dans la tête du coach, je n'ai jamais été le remplaçant de Zlatan", a-t-il souligné auprès de L'Equipe.

 

"J'ai prouvé que j'étais capable de mettre ma 'pseudo' fierté et mon 'pseudo' ego de côté"


Jeudi dernier, Giroud n'a pas été retenu par Didier Deschamps dans la liste des Bleus pour les 4 matchs de Ligue des nations du mois de juin. Et 3 jours plus tard, il a donc démontré sa capacité à rebondir, qui semble sans égale. "Je n'ai pas vacillé. Le terrain a parlé derrière. Je savais que je n'avais qu'une seule réponse à avoir : aller chercher le titre avec l'AC Milan", a jugé le joueur, prenant sa situation en sélection avec "détachement et sérénité".

 

 



Conscient d'avoir encore de belles choses à réaliser dans sa carrière, notamment "avec l'équipe de France si elle revient", le natif de Chambéry a avoué toujours croire à un futur chez les Bleus, à quelques mois de la Coupe du monde 2022 au Qatar. "J'ai prouvé que j'étais capable de mettre ma 'pseudo' fierté et mon 'pseudo' ego de côté. La situation est claire. Le coach sait ce qu'il en est. Il connaît mon rôle et ma mentalité. Il fait ses choix. Mais je ne lâcherai pas. Je reste à disposition de l'équipe de France", a ainsi expliqué celui qui totalise 48 réalisations en 112 sélections.

 


>