Bleuets : Les primes dévoilées en cas de médailles


L'équipe de France olympique de football sait à quoi s'en tenir. Dès jeudi, la sélection dirigée par Sylvain Ripoll débutera le tournoi de football lors des Jeux Olympiques de Tokyo avec une opposition face au Mexique (10 heures, heure française) dans un groupe A relevé, comportant également les présences de l'Afrique du Sud et le Japon. Désireuse de sortir cette phase de groupes afin de disputer les quarts de finale par la suite, la sélection tricolore a dû écouter avec attention les propos tenus par Roxana Maracineanu. Ce lundi matin, la ministre déléguée chargée des Sports était de passage au micro de France Inter et a, entre autres sujets, évoqué les primes en cas de médailles éventuelles pour les sportifs français.


65 000 euros pour une médaille d'or


Des primes revues à la hausse par rapport à celles des Jeux Olympiques de Rio 2016. À l'époque, un champion olympique français touchait 50 000 euros pour l'or et les médaillés d'argent et de bronze avaient perçu 20 000 et 13 000 euros. Pour les Jeux Olympiques de Tokyo, les données seront différentes en cas de médailles : 65 000 euros pour l'or,  25 000 euros pour l'argent et 15 000 euros pour la médaille de bronze. Une augmentation justifiée par Roxana Maracineanu : "Avoir une médaille d'or, c'est aussi ce qui permet de changer le classement des nations puisque ce sont les médailles d'or qui comptent prioritairement par rapport aux autres médailles. Et monter sur un podium pour une médaille d'argent ou de bronze, c'est aussi ce qui changera notre place au classement des nations. Les sportifs ne sont pas tous professionnels avec un contrat à l'année. C'est le seul moment où ils peuvent être récompensés pour tout le travail et l'investissement qu'ils ont mis au quotidien pendant quatre ans. Avoir 65 000 euros quand on gagne une médaille d'or, c'est rien par rapport à l'investissement et au travail qu'on a effectué." La France, menée par André-Pierre Gignac et Florian Thauvin affrontera le Mexique (22 juillet), puis l'Afrique du Sud (25 juillet) et le Japon (28 juillet). En match de préparation, elle a su disposer de la Corée du Sud, vendredi (1-2).

>