Bleues : Les primes en cas de sacre à l'Euro dévoilées

Panoramic

Le football féminin a encore du chemin à faire pour combler son retard sur le plan économique. Alors que l'Euro 2022, qui se déroulera en Angleterre du 6 au 31 juillet prochain, s'approche peu à peu, L'Equipe a dévoilé la somme que les Bleues pourraient toucher en cas de sacre dans la compétition. Le quotidien sportif explique que l’UEFA devrait verser un peu plus de deux millions d’euros (2,08) à la nation qui remportera l’Euro. Au même titre que chez les hommes, la Fédération française de football reversa 30 % de la somme aux joueuses et au staff, donc 26 parts (23 pour les joueuses et 3 pour le staff de Corinne Diacre).

Des primes 12 fois moins élevées que chez les hommes


Ainsi, en cas de titre, la sélectionneuse et les Bleues toucheront 24 000 euros chacune. En 2021, pour sa victoire lors de l'Euro, l'Italie avait reçu 28,5 millions d'euros. Concernant les Bleus de Didier Deschamps, la comparaison fait mal. Consécutivement à l'élimination prématurée en 8ème de finale contre la Suisse (3-3 , 5 tirs au but à 4), Kylian Mbappé et ses coéquipiers avaient reçu 173 000 euros chacun de la fédération. Ce montant aurait pu grimper à 300 000 euros s’ils avaient remporté la compétition. Soit 12 fois plus que chez les filles.

Le vice-président de la FFF, Philippe Diallo, a regretté les faibles montants des dotations de l'UEFA pour l'Euro féminin. "Il y aura 2,9 millions de dépenses. Si l'équipe de France s'arrête en quarts de finale, ce sera une déception sportive et une perte de 1,6 millions pour la fédération. Dans cette compétition, même si vous gagnez sportivement, vous ne gagnez pas économiquement", a-t-il indiqué lors de l'assemblée fédérale, dans des propos retranscrits par L'Equipe. Alors compétition des Bleues débutera le dimanche 10 juillet prochain, avec une opposition face à l'Italie, Corinne Diacre s'est exprimée ce lundi dans des propos retranscrits par L'Equipe. "Les dotations financières de l'UEFA ne me regardent pas", a évalué la sélectionneuse, avant de poursuivre sur l'apport de la Fédération : "Ce que je peux vous dire, c'est que la Fédération nous donne tous les moyens dont nous avons besoin pour bien nous préparer".

>