Algérie : La pépite Olise refuserait-elle la France ?

Bien qu’ayant raté la qualification pour la prochaine Coupe du Monde, la sélection algérienne s’apprête à enregistrer le renfort de nombreux binationaux à l’entame de la prochaine saison. Plusieurs pépites évoluant dans les grands championnats sont pressenties pour retrouver les Fennecs. Michael Olise, le néo-Bleuet, en fait partie.

Olise choisirait l’Algérie au détriment de trois autres sélections


Lundi soir, et après la fin du rassemblement du mois de juin, Djamel Belmadi, le coach des Verts, a affirmé que de nouveaux visages rejoindront le centre technique de Sidi Moussa à partir du mois de septembre prochain. « On travaille depuis plusieurs années (sur ces dossiers) et on en récolte les fruits aujourd’hui, a-t-il souligné. Les discussions sont un peu plus précises et ils tendent vers des décisions qui iront en ce sens. De nouveaux joueurs nous rejoindront peut-être en septembre ou bien en mars. Il y a un vrai changement et une vraie évolution dans la communication et dans la décision de nous rejoindre. »

Parmi les noms qui reviennent le plus souvent pour intégrer le groupe des champions d’Afrique 2019 il y a ceux de Yacine Adli (AC Milan), Rayan Ait-Nouri (Wolverhampton) et Houssem Aouar (Lyon). Et, des sources de l’autre côté de la Méditerranée laissent donc croire qu’Olise ferait aussi partie de cette prestigieuse cuvée. Ce brillant ailier de Crystal Palace, convoqué pour la première fois par Sylvain Ripoll en printemps dernier (1 cape), tournerait donc le doc à la France mais aussi au Nigeria et à l’Angleterre afin de défendre les couleurs de l’Algérie. Ça serait une énorme sensation et surtout un coup réalisé par Belmadi et la fédération locale.


>