Affaire de la sextape : Le jugement sera rendu le 24 novembre


Ce vendredi, dernier jour de l'audience dans le cadre de l'affaire de la sextape, était dans un premier temps attendu un jugement de la part du tribunal correctionnel de Versailles. Mais, comme l'explique L'Equipe, le tribunal a finalement pris la décision de mettre le jugement en délibéré au 24 novembre prochain, dans un peu plus d'un mois, 5 jours avant la remise du prochain Ballon d'Or, titre pour lequel Karim Benzema est cité dans les favoris. Il faudra donc patienter avant que l'attaquant des Bleus et les quatre autres prévenus ne soient fixés sur leur sort, dans cet épisode de la tentative de chantage sur Mathieu Valbuena. Cette affaire, qui date de 2015, ne connaîtra donc pas son dénouement ce jour.


Les avocats de Benzema ont demandé la relaxe


Hier, jeudi, le parquet avait requis 10 mois de prison et 75 000 euros d'amende contre Karim Benzema, 4 ans de prison et 15 000 euros d'amende contre Mustapha Zouaoui, 2 ans de prison et 5 000 euros d'amende contre Karim Zenati, un ami d'enfance de Benzema. En outre, 18 mois de prison et 15 000 euros d'amende avaient été requis contre Axel Angot;  et 18 mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende contre Younes Houass, un intermédiaire. Lors des plaidoiries de ce vendredi matin, les avocats de Karim Benzema ont demandé la relaxe pour leur client. "S'il existe un doute raisonnable, la décision qui s'impose est la relaxe", a affirmé Maître Antoine Vey, l'un des deux avocats de Benzema, avec Sylvain Cormier.

>