Ligue des Champions (H/Quarts de finale aller) : Les Parisiens admettent avoir manqué de fraîcheur face à Kiel

Le PSG a peut-être laissé échapper un gros coup ce mercredi à Kiel. Sur le parquet du champion d’Europe en titre, les Parisiens ont longtemps été devant au tableau d’affichage avant de perdre le fil du match sur la fin. A l’issue de la rencontre, l’ailier gauche Mathieu Grébille a confié pour le site officiel du club de la Capitale que « c’est le haut niveau donc ça se joue sur des détails et la fatigue qui va augmenter au fil de la rencontre », ajoutant que « des petits moments d’inattention, des pertes de balle, ça peut coûter à la fin deux ou trois buts ». Son coéquipier Kamil Syprzak a été dans le même sens, confiant que « nous avons manqué de fraîcheur et on a manqué des choses simples » durant la deuxième moitié de la rencontre. Toutefois, l’ancien joueur de Montpellier tire du positif d’un match sur le PSG « avait en main ». « On a mené pendant une bonne partie du match donc c’est toujours un peu difficile de perdre et de finir comme ça, avec deux buts de retard, ajoute Mathieu Grébille. On a montré qu’on était capables de rivaliser avec eux, même s’ils sont les champions d’Europe en titre. »


La finale de la Coupe de France avant de penser au match retour


Un match aller durant lequel Kamil Syprzak était convaincu que « Kiel n’allait rien lâcher, c’est la mentalité allemande » dans un match durant lequel « il fallait se battre jusqu’au bout ». Mais, avec 60 minutes encore à jouer dans cette double-confrontation face au champion d’Europe en titre, les Parisiens ne comptent pas aborder le match retour la tête basse. « On n’a pas l’avantage au score mais on aura l’avantage de jouer à la maison et il faudra s’en servir, assure Mathieu Grébille. On aura peut-être un peu de public donc il faudra tout donner. » Toutefois, dans une semaine présentée comme « très rythmée » et nécessitant de « rester concentrés sur tous les matchs », selon Kamil Syprzak, le PSG va affronter ce samedi Montpellier en finale de la Coupe de France, disputée à Créteil. Une rencontre que les Parisiens ne sont pas prêts à galvauder, eux qui ont déjà une main sur le titre de champion de France. « On a une finale et une finale, ça se gagne », tonne Mathieu Grébille, qui ajoute que « la meilleure façon de préparer le match retour contre Kiel, c’est de faire un gros match en finale contre Montpellier et d’aller gagner cette Coupe de France ».

>