Ligue des Champions (H/Petite finale) : La troisième place pour le PSG aux dépens de Nantes



Encore une fois, le PSG a su se consoler de son échec. Renversé par Aalborg ce samedi aux portes de la finale de la Ligue des Champions, le club de la Capitale s’est assuré de terminer sur le podium au détriment de l’autre club français présent à Cologne, Nantes, seule équipe à l’avoir battu cette saison en Lidl Starligue. Les joueurs d’Alberto Entrerrios, qui ont tout tenté pour bousculer le FC Barcelone en demi-finale, ont lancé les hostilités. Alors que Kamil Syprzak (3 buts sur 6 tirs) a échoué sur sa première tentative, Aymeric Minne (5 buts sur 9 tirs) et Valero Rivera (3 buts sur 5 tirs) n’ont pas manqué la cible pour donner deux buts d’avance au « H » en moins de deux minutes. Cette entame de match compliquée, les Parisiens l’ont trainée comme un boulet pendant un peu plus de dix minutes. En effet, il a fallu attendre un 3-0 signé Dainis Kristopans (3 buts sur 6 tirs), Mathieu Grébille (3 buts sur 5 tirs) et Luka Karabatic (2 buts sur 4 tirs) pour voir le PSG prendre l’ascendant pour la première fois du match. Pas sonnés, les Nantais ont immédiatement répondu avec Cyril Dumoulin (20 arrêts à 39% d’efficacité) qui a réalisé trois parades consécutives et permis à son équipe de résister. Toutefois, la force de frappe parisienne a été au rendez-vous avec Mikkel Hansen (2 buts sur 5 tirs) et Ferran Solé Sala (5 buts sur 8 tirs) qui ont répondu présent. Mais, par rapport au match face à Aalborg ce samedi, la différence a été dans le but parisien.


Le PSG a pu compter sur Gérard pour l’emporter


En effet, alors que les gardiens du club de la Capitale ont été aux abonnés absents lors de la demi-finale, Vincent Gérard (11 arrêts à 28% d’efficacité) a été au rendez-vous, écœurant Valero Rivera à cinq minutes de la pause avec un arrêt sur jet de sept mètres puis un deuxième arrêt face à l’Espagnol sur le rebond. Profitant de la forme de leur gardien international français, le PSG a pu compter quatre longueurs d’avance à la pause. Mais, comme face aux Danois, les Parisiens ont baissé de pied à l’entame de la deuxième période. Profitant de la moindre erreur de leurs adversaires, les Nantais ont progressivement réduit l’écart, revenant tout d’abord à un but à un quart d’heure de la fin de la rencontre avant que Kiril Lazarov (1 but sur 3 tirs) ne parvienne à égaliser à onze minutes de la sirène. Mais, contrairement à la veille, les joueurs de Raul Gonzalez Gutierrez ne se sont pas effondrés, bien au contraire. Kamil Syprzak et puis trois réalisations de Dylan Nahi (3 buts sur 3 tirs) ont permis aux joueurs du club de la Capitale de creuser l’écart, Nedim Remili (4 buts sur 5 tirs) et Luc Steins (2 buts sur 2 tirs) venant sceller le sort du match, offrant cinq buts d’avance au PSG avec moins de deux minutes à jouer. Sebastian Augustinssen (2 buts sur 2 tirs) et Valero Rivera ont ensuite permis au « H » de n’échouer qu’à trois buts (28-31). Après 2016, 2018 et 2020, le PSG termine une nouvelle fois sur la troisième marche du podium. Nantes, pour son deuxième Final Four trois ans après sa finale perdue face à Montpellier, n’a pas connu la même réussite.



HANDBALL - LIGUE DES CHAMPIONS (H) / FINAL FOUR
Les 12 et 13 juin 2021 à Cologne (Allemagne)

Finale - Dimanche 13 juin 2021
18h00 : FC Barcelone - Aalborg

Petite finale - Dimanche 13 juin 2021
Nantes - PSG Handball : 28-31

Demi-finales - Samedi 12 juin 2021
PSG Handball - Aalborg : 33-35
FC Barcelone - Nantes : 31-26

>