Ligue des Champions (H/J23) : Absent en première période, le PSG chute de peu face à Flensbourg-Handewitt

Que le PSG pourra avoir de regrets ! Dans le choc de la 13eme journée du Groupe A de la Ligue des Champions, c’est un sextuple champion de France aux deux visages qui s’est incliné d’un rien sur le parquet de Flensbourg-Handewitt. Après l’ouverture du score signée Mikkel Hansen (7 buts sur 11 tirs), la défense parisienne a pris l’eau autant que l’attaque n’a pas trouvé de solutions face à un Benjamin Buric des grands soirs (16 arrêts à 39% d’efficacité). En l’espace de treize minutes, les Parisiens ne sont parvenus à tromper le gardien bosnien qu’à deux reprises, par Ferran Sole Sala (2 buts sur 3 tirs) et Kamil Syprzak (4 buts sur 8 tirs). Un temps infiniment long pendant lequel le club allemand n’a pas regardé son adversaire faire. Emmené par Hampus Wanne (8 buts sur 9 tirs), Flensbourg-Handewitt a fait vivre un cauchemar à la défense du PSG à un Yann Genty en manque de réussite (6 arrêts à 24% d’efficacité). Le résultat a été un écart de sept longueurs après un quart d’heure de jeu.

Le PSG en-dessous de tout en première période...


Après un temps mort intense de Raul Gonzalez Gutierrez, les Parisiens ont retrouvé de l’allant, resserrant le jeu en défense et trouvant des solutions en attaque pour revenir à trois buts. Mais un nouveau trou d’air et un seul but marqué dans les six dernières minutes de la première période a permis au club allemand de retrouver son vestiaire avec neuf buts d’avance. Au retour sur le parquet de la FLENS-Arena, l’entraîneur parisien a décidé de lancer Vincent Gérard dans le but mais la sortie pour deux minutes de Viran Morros et le carton rouge pour Dylan Nahi auraient pu freiner les ambitions parisiennes retrouvées. Mais, malgré cette double infériorité numérique, il n’en a rien été. Grâce à Luc Steins (4 buts sur 6 tirs) et Mikkel Hansen, le PSG a commencé à remonter au score, revenant à six longueurs. Si Flensbourg-Handewitt a pu reprendre huit longueurs d’avance, le jeu parisien n’avait plus rien à voir avec celui montré lors de la première période. Avec un Vincent Gérard à même de perturber les attaques adverses (6 arrêts à 40% d’efficacité) et une défense plus solide, le PSG a rendu l’attaque allemande quasiment inefficace.

...avant de se reprendre en deuxième pour échouer à un but


En l’espace de onze minutes, Flensbourg-Handewitt n’a pu marquer qu’un seul but. Le résultat a été un club parisien totalement relancé dans cette rencontre, revenant à deux longueurs avec moins d’un quart d’heure de la fin de la rencontre. Les coéquipiers de Jim Gottfridsson (7 buts sur 11 tirs) ont alors retrouvé de l’allant pour maintenir le PSG à distance mais les Parisiens ont commencé à croire à un très bon résultat en terre allemande. Mathieu Grébille (1 but sur 1 tir) a ramené son équipe à une longueur mais Goran Sogard Johannessen (5 buts sur 8 tirs) a redonné deux buts d’avance à Flensbourg-Handewitt. L’attaque parisienne a alors manqué de réussite avec trois tirs manqués avant de voir Nedim Remili ramener le PSG à un but. Une défense tout-terrain a permis de récupérer le ballon mais une ultime tentative arrêtée par Benjamin Buric, élu homme du match, permet au club allemand de s’imposer (28-27) et de consolider sa deuxième place au classement du Groupe A avec désormais cinq points d’avance sur le PSG.

HANDBALL - LIGUE DES CHAMPIONS (H) / GROUPE A
13eme journée
Mercredi 24 février 2021
Elverum - Vardar Skopje : 32-35

Jeudi 25 février 2021
Szeged - Kielce : 26-30
Flensbourg-Handewitt - PSG Handball : 28-27

Reporté à une date ultérieure
Meshkov Brest - FC Porto

Classement du Groupe A
1- Kielce 19 points
2- Flensbourg-Handewitt 17
3- PSG Handball 12
4- Meshkov Brest 11
5- Szeged 10
6- FC Porto 8
7- Vardar Skopje 6
8- Elverum 5

>