Ligue des Champions (H) : Le PSG contraint au nul à Elverum

panoramic
Troisième de son groupe de Ligue des Champions derrière Kielce et le FC Barcelone, le PSG est contraint de passer par un huitième de finale pour espérer rallier les quarts, avec en vue un affrontement contre Kiel. Les champions de France sont opposés aux Norvégiens d'Elverum, sixièmes du groupe B, en match aller-retour, et ils partaient grands favoris de cette double confrontation. Mais la première ne s'est pas pas déroulée comme ils l'imaginaient, puisque les Parisiens ont été contraints au match nul (30-30) par des Norvégiens qui n'ont rien lâché. Elverum a tenu jusqu'à 7-7 au quart d'heure de jeu, avant de lâcher un peu de lest, Paris marquant trois buts pour prendre un petit avantage (7-10, 18eme). L'écart a même grimpé jusqu'à +4 en faveur du club de la capitale (9-13, 25eme), mais Elverum a bien réagi et a signé un 3-0 à son tour (12-13, 28eme), avant de rentrer aux vestiaires en étant mené 13-15. Paris a très bien entamé la deuxième période et menait 15-20 à la 36eme minute et encore 17-22 à la 40eme.

Douze buts pour Syprzak


Mais c'est à ce moment-là que les Norvégiens ont commencé à hausser leur niveau de jeu, pour revenir à 20-22 (45eme) et même à 24-24 à neuf minutes de la fin. Les deux équipes ne se sont ensuite plus lâchées, aucune des deux ne parvenant à prendre plus d'un but d'avance. Et alors que le PSG menait 29-30, Eric Johansson a inscrit son septième but de la rencontre, à deux secondes de la fin, permettant donc à son équipe d'arracher le match nul. Si Johansson et Thomas Solstad (9 buts) ont fait du mal aux Parisiens, Kamil Syprzak (12 buts) et Luc Steins (7) n'ont pas été en reste, alors que Yann Genty, auteur de 13 arrêts, à 30% de réussite, a été bon également, mais cela n'a pas suffi. Jeudi prochain, dans un Coubertin en ébullition, Paris devra donc gagner ou faire un match nul à moins de 30 buts s'il veut disputer le quart de finale tant attendu contre Kiel. Nikola Karabatic et sa bande en ont largement les moyens.

Les marqueurs parisiens : Syprzak (12), Steins (7), Kounkoud (3), Sole Sala (3), Prandi (2), Keita (1), Remili (1), N.Karabatic (1)

>