Ligue 2 : Sochaux - Salem M’Bakata : « La vérité, c’est le match à Grenoble »

FC Sochaux

La Ligue 2 reprend ce vendredi soir (beIN SPORTS 1 - 19h15), avec le Multi-Ligue 2. Pour le FC Sochaux-Montbéliard, l'heure du début du championnat a sonné avec un déplacement chez le promu Grenoble. Avec un turnover impressionnant dans l'effectif (14 arrivées, 19 départs), c'est l'occasion pour de nombreux jeunes de tirer leur épingle du jeu. Salem M'Bakata, au centre de formation depuis 2015 devrait connaitre ses premières minutes au Stade des Alpes dans la peau d'un professionnel. Pour beIN SPORTS, le latéral droit de 20 ans est revenu sur son intersaison, la vie du groupe avec ces nouvelles têtes venues pour la plupart de l'étranger et ses ambitions pour ces débuts. 

" Vous avez signé votre premier contrat professionnel en avril dernier, comment s’est passé la bascule centre de formation vers le monde professionnel ?

Quand j’étais au centre formation, tout se passait bien. Lors de la signature de mon premier contrat pro, j’étais vraiment très heureux. C’est le fruit d’un travail qui a commencé depuis très longtemps. Tout est allé très vite, j’ai fait toutes les séances d’entraînement de fin de saison avec le groupe pro. Et depuis, tout va très bien.

Les vacances ont été courtes, vous avez repris l’entraînement le 18 juin, comment ça s’est déroulé de votre côté ?

J’ai profité des vacances pour travailler physiquement afin d'être prêt pour la reprise. Je suis rentré chez moi, au Mée-sur-Seine (Seine-et-Marne), j’ai fait une bonne prépa physique avec le club de boxe thaïlandaise de ma ville (la Team Bilos), avec Nicolas Subileau qui m’a bien fait travailler avant de revenir à Sochaux. Du coup, quand je suis arrivé pour la première séance, j’étais bien en jambes pour attaquer cette nouvelle saison.

Avec les nombreuses arrivées (14) et notamment celles des étrangers, la barrière de la langue est-elle un problème sur et en-dehors du terrain ?

Sincèrement, avec les nouveaux joueurs, le groupe vit bien. Pour moi, la barrière de la langue n’est vraiment pas un souci. Sur le terrain, on a tous un langage commun qu’est le football. On en rigole même entre nous. On essaye de se faire comprendre par n’importe quel moyen, en employant tous les mots qui viennent à l’esprit.

Votre nouvel entraîneur, José Manuel Aira est espagnol, arrive-t-il à faire passer toutes ses consignes ?

Là aussi, tout va très bien. Le club a mis un traducteur à disposition et donc les consignes du coach passent très bien.

 

"J’espère jouer un maximum de matchs et avoir le plus de temps de jeu possible en Ligue 2."

À Sochaux depuis 2015, vous faites presque partie des meubles après tous le gros turnover (19 départs) dans l'effectif ?

(Rires) C’est sûr que je connais bien la ville et les environs. Avec certains de mes coéquipiers qui sont là depuis un moment, on essaye de leur faire découvrir la ville, qu’ils s’y sentent chez eux, pour qu’ils soient heureux ici.

Vous avez fait de très bons résultats avec des victoires face à des équipes de Ligue 1 (victoire contre Strasbourg et un nul face à Dijon). Est-ce annonciateur d’une bonne saison ?

Les matchs de préparation sont très importants. Ils nous permettent de nous remettre bien physiquement, parce que rien ne remplace les matchs, et de travailler les automatismes. C’est vrai que les résultats sont bons mais ils nous permettent plus de nous mettre en confiance. Mais la vérité c’est le championnat et le déplacement à Grenoble.

Au vue de vos prestations et de vos titularisations régulières durant les matchs de préparation, vous êtes bien parti pour faire partie du voyage pour Grenoble ? (entretien réalisé ce mercredi)

Ce serait un rêve pour moi d’être dans le groupe professionnel pour le déplacement à Grenoble. Que je joue ou non, j’accepterais la décision du coach. Mais quoi qu’il arrive, je vais travailler chaque jour progresser et aider mon équipe.

 

 

Le championnat commence ce vendredi, quelles sont vos ambitions personnelles pour cette saison ?

J’espère jouer un maximum de matchs et avoir le plus de temps de jeu possible en Ligue 2. C’est très important pour un jeune joueur de jouer. J’espère apporter ce que je sais faire pour permettre à l’équipe d’être le plus haut possible au classement."