Domino's Ligue 2 : Kadewere comme un ovni

Panoramic

Six matchs. Neuf tirs cadrés, neuf buts. Un but toutes les 57 minutes. 64% des buts de son équipe. Autant de buts inscrits que Lorient (2e meilleure attaque de L2). Deux passes décisives. Ces statistiques monstrueuses et record en Domino’s Ligue 2 sont l’œuvre de Tino Kadewere. A 23 ans et après un mois et demi de compétition, l'attaquant havrais ne passe plus inaperçu. Tube de l’été, l’international zimbabwéen marche sur l’eau et c’est Le Havre qui en profite dans son sillage. Le club doyen rêve de Ligue 1 depuis plusieurs saisons et semble avoir trouvé l’oiseau rare pour y parvenir.  Ajaccio, Niort, Grenoble, Troyes, Lens et plus récemment Caen : tous ont subi sans réaction les misères du buteur normand. « C’est un joueur différent, un joueur qui a un talent supérieur. En ce moment, il est au-dessus… Je le crois capable de battre le total de l’an passé (Gaëtan Charbonnier, 27 buts avec Brest) », dit à son sujet son coach, Paul Le Guen, totalement fan de son joyau…

Et le technicien havrais ne s’y trompe pas. Car même s’il est un redoutable finisseur, Kadewere a plus d’une corde à son arc. Capable de jouer en remise, doté d’une vision de jeu digne d’un meneur, Kadewere a toutes les qualités de l’attaquant moderne. Le tout à seulement 23 ans. Son jeu en remise simple et sans fioriture est un véritable casse-tête pour les défenses adverses, incapables de le contrecarrer. En six journées, Kadewere a déjà battu son record de la saison dernière (5 buts en 18 titularisations). Une réussite d’autant plus incroyable que le joueur est arrivée blessé à l’été 2018 et a mis plusieurs mois à être à 100%. Ses cinq buts et quatre passes décisives tout en étant diminué avaient déjà annoncé la couleur la saison dernière. Une réussite qui fait le bonheur du Havre qui n’a pas hésité à débourser plus de deux millions d’euros pour le faire venir de Djurgarden (Suède).  

f

 

Formé à Harare au Zimbabwe, le joueur voit sa cote s’envoler au fil de ses performances XXL. Plusieurs clubs se sont montré très intéressés par le joueur zimbabwéen. Son départ l’été prochain est inéluctable. « Je vous refroidis tout de suite, Kadewere ne partira pas, a déclaré il y a quelques semaines le directeur sportif du club, Pierre Wantiez, directeur général du HAC, sur France Bleu. Bon, je ne suis pas propriétaire du club donc Vincent Volpe aura le dernier mot. Mais sachez que nous avons reçu une offre de plusieurs millions, à deux chiffres, et Vincent n'a même pas souhaité ouvrir les discussions avec ce club. Il n'y a pas de débat. Notre objectif, c'est de monter. On essaie de se donner les moyens de réussir. » Une ambition que partage la terreur des surfaces de Ligue 2. Avant de voguer vers d’autres horizons ?