UCI World Tour : Licence confirmée pour l'équipe Cofidis

Dix ans après sa rétrogradation, l’équipe Cofidis va faire son retour dans l’élite du cyclisme professionnel masculin en 2020. Par voie de communiqué, l’Union Cycliste Internationale (UCI) a confirmé que dix-huit équipes ont répondu favorablement aux critères éthiques, financiers, administratifs, organisationnels et sportifs pour intégrer le World Tour pour les saisons 2020, 2021 et 2022. Parmi les heureuses élues, on retrouve dix-sept formations qui faisaient déjà partie de cette élite en 2019, dont les formations françaises Groupama-FDJ et AG2R-La Mondiale. Elles seront donc rejointes pour les trois prochaines saisons par la formation nordiste, qui est donc déjà assurée de participer aux trois Grands Tours ainsi qu’à toutes les classiques majeures du calendrier sans avoir à passer par la case invitations.


Vasseur : « Un nouveau départ »


Renforcée par les arrivées de coureurs comme Elia Viviani et Guillaume Martin, l’équipe Cofidis va arriver armée pour exister dans cette élite du cyclisme professionnel. Une licence pour trois ans qui, selon son manager général Cédric Vasseur va relancer la dynamique de l’équipe. « Je tiens à remercier notre sponsor Cofidis qui nous a donné les moyens de nos ambitions. Je félicite aussi chaleureusement l’ensemble des coureurs et du staff. Cette accession au World Tour est essentiellement basée sur des critères sportifs : cela démontre tout le travail qui a été effectué depuis trois saisons, assure l’ancien coureur dans un communiqué de l’équipe. Pour nous, il s’agit d’un nouveau départ. Notre équipe pour l’année prochaine à fière allure et nous sommes très heureux de réunir sous le même maillot autant de talents désireux de faire briller les couleurs de Cofidis. Nous sommes conscients que cela va impliquer des efforts supplémentaires mais l’équipe est prête à relever le challenge et à être digne de ce label World Tour. »


Mitchelton-Scott dans l’attente


Si dix-huit licences ont été distribuées par l’UCI, il y avait dix-neuf équipes candidates pour ce cycle de trois saisons. En effet, l’équipe australienne Mitchelton-Scott a vu l’UCI émettre des réserves sur le dossier déposé par la formation dirigée par Matthew White et dont les leaders sont les frères Simon et Adam Yates. Face à cet examen approfondi de la part de l’instance dirigeante du cyclisme mondial, une licence n’a pas encore été attribuée tant à l’équipe masculine qu’à l’équipe féminine pour les saisons à venir. Dans son communiqué, l’UCI asssure qu’« une décision sera prise dès que possible » à ce sujet. « La validation de nos licences World Tour et Women’s World Tour sont encore ‘à l’étude’ en raison d’un court retard concernant un des documents exigés par l’UCI, assure la formation australienne dans un communiqué. Cette formalité a depuis été complétée et tous les critères ont été respectés. Nous attendons une confirmation dans les jours à venir. » Un UCI World Tour sans une équipe ayant remporté le Tour d’Espagne en 2018 semble inconcevable et cela devrait donc être réglé sous peu.