Tour de Burgos : Bardet remporte sa première victoire depuis février 2018 et prend les commandes du classement

Romain Bardet attendait ça depuis plus de trois ans. Sans victoire depuis son succès dans la Classic de l'Ardèche en février 2018, le coureur français absent du dernier Tour de France mais septième du Giro cette saison a eu le bonheur de lever de nouveau les bras, ce jeudi sur la ligne d'arrivée de la 3eme étape du Tour de Burgos, entre Busto de Bureba et Espinosa de los Monteros (173 km). L'Auvergnat remporte du même coup sa toute première victoire depuis qu'il a rejoint l'équipe néerlandaise DSM après huit années passées sous les couleurs de l'équipe AG2R-La Mondiale. Mais ce n'est pas tout, puisque ce premier succès pour Bardet depuis le 24 février 2018 lui permet de surcroît de s'emparer des commandes du classement général de ce Tour de Burgos 2021 à deux étapes de la fin. Un joli tir groupé pour un seul homme qui avait connu ses prémices mardi lors de la 1ere étape, venue confirmer que l'ancien protégé de Vincent Lavenu n'avait pas pris le départ pour faire de la figuration. Très actif et également très en vue, le natif de Brioude avait dû néanmoins se contenter de la cinquième place, à trois secondes du vainqueur du jour le Belge Edward Planckaert.

Coup double pour Bardet





Jeudi, de retour sur un terrain qui lui convenait parfaitement, à savoir la haute altitude, Bardet a cette fois laissé tous ses rivaux derrière lui. Le dauphin de Christopher Froome sur le Tour de France 2016 a attaqué à deux reprises dans la terrible ascension du Picon Banco. La seconde accélération du grimpeur français de l'équipe DSM, à quelques hectomètres du sommet, situé à vingt kilomètres de l'arrivée, a été la bonne pour le héros du jour, un temps distancé et qui en a remis une couche dans la descente pour s'imposer avec 39 secondes d'avance sur l'Italien Domenico Pozzovivo (Qhubeka NextHash) et les deux Espagnols Mikel Landa (Bahrain-Victorious) et Mikel Nieve (BikeExchange), incapables eux aussi de suivre le tempo du nouveau leader et arrivés dans le même temps. Au général, Bardet devance Landa de 45 secondes et Pozzovivo de 58 secondes. Autant dire qu'il est peut-être en route pour ajouter une nouvelle ligne à son palmarès, qui n'a plus évolué depuis cette même victoire de février 2018 sur la Classic de l'Ardèche.

>