Pineau : « J'ai eu peur »


La saison prochaine, l'équipe B&B Hôtels-Vital Concept s'appellera uniquement B & B Hôtels. La formation française ayant disputé cette année son tout premier Tour de France avait annoncé lundi que l'équipe s'apprêtait à perdre l'un de ses deux co-sponsors principaux : Vital Concept. Jérôme Pineau, interrogé mardi dans Ouest France, confirme que l'enveloppe va être réduite de 15 à 20%. L'ancien coureur révèle surtout que la structure fondée il y a trois ans a dû consentir à de sérieux sacrifices pour pouvoir rester en vie dans ce contexte loin d'être simple pour les équipes les moins armées financièrement. Le manager ne cache d'ailleurs pas qu'il « a eu peur » pour l'avenir de la formation bretonne. « Nous sommes passés par des moments très compliqués, je ne vais pas le cacher. »

Pineau : « On n’a rien demandé aux garçons ni au staff… »


Malgré ce contexte qui ne peut pas permettre aujourd'hui à l'ancien coureur d'assurer que des équipes comme la sienne ne devront pas mettre la clé sous la porte si la saison venait à se dérouler à huis clos (« Il est évident que si l’on traverse une saison sans public, je pense que tout le monde ne s’en sortira pas ») ou l'oblige à réduire davantage encore la voilure, Pineau peut au moins se réjouir de trois choses : ne pas avoir eu à diminuer le salaire des coureurs, avoir pu faire venir quelques renforts et avoir convaincu ses leaders de rester, et en premier lieu Pierre Rolland. Des objectifs qui lui tenaient très à coeur. « On a fait en sorte d’avoir une équipe encore compétitive. On n’a rien demandé aux garçons ni au staff… » En espérant que cela fasse la différence au moment où interviendra la sélection des équipes pour le Tour de France 2021, qui s'élancera de... Bretagne. « On a très envie d'y être », assure Pineau, qui ne comprendrait pas que cela ne soit pas le cas. « Après un premier Tour de France réussi, je n’ai pas le sentiment que l'on n’ait pas notre place l’an prochain. » Changement de nom ou pas.