Paris-Nice : Bol heureux d'avoir enfin gagné cette saison




Pour la première fois de sa carrière, Cees Bol est parvenu à remporter une victoire d'étape sur Paris-Nice, au terme d'un sprint assez sinueux dans les rues d'Amilly, où une chute à la flamme rouge a désorganisé les trains de sprinteurs. Le Néerlandais de l'équipe DSM était aux anges à l'arrivée ce lundi. « C’est un sentiment exceptionnel, a-t-il confié au micro d'Eurosport. J’ai eu un peu de mal en début de saison. Je n’ai pas réussi à remporter de victoire au Tour des Emirats Arabes Unis. Ce n’était pas terrible jusque-là, mais on a continué à y croire, et aujourd’hui, avec le superbe travail de mes coéquipiers dans le final, on a réussi. J’étais très bien placé dans le dernier virage, j’ai fait l’intérieur. On avait bien reconnu le final avec l’équipe ce matin. Trek-Segafredo a fait un gros travail et je m’en suis servi pour rester dans les roues, et ça m’a souri sur la ligne d’arrivée. J’aime bien ce genre d’arrivée un petit peu sinueuse. Hier, l’équipe a bien travaillé également mais j’ai été bloqué dans le final. On voulait essayer de mettre un train en place aujourd’hui. On va voir comment ça va se passer les autres jours, il y aura des opportunités. »

Col espère remettre ça jeudi


Cees Bol n’avait disputé qu’une course depuis le début de saison, le Tour des Emirats Arabes Unis, mais il n’avait terminé au mieux que cinquième de la septième étape et neuvième de la sixième étape. Le compteur du coéquipier de Romain Bardet est désormais débloqué, et il espère bien remettre ça jeudi, pour la troisième étape a priori réservée aux sprinteurs, entre Vienne et Bollène le long du Rhône.

>