NTT Pro Cycling : Départ du sponsor principal à la fin de la saison

Après six années de partenariat, le groupe NTT va quitter le peloton professionnel. Ayant pris sous son aile l’équipe connue sous le nom Dimension Data depuis 2016, le groupe japonais ayant absorbé la société sud-africaine en 2019, NTT a confirmé qu’il n’allait pas prolonger son partenariat-titre, débuté en 2016, à l’issue de la saison 2020 et l’expiration du contrat, qui concernait autant l’équipe engagée dans l’UCI World Tour que celle évoluant au niveau continental. Dans son communiqué, l’équipe dirigée par Doug Ryder a assuré être déjà à la recherche d’un nouveau commanditaire afin de poursuivre son activité au-delà de la fin de la saison. Présent au sein de l’organigramme de l’équipe depuis le début de la saison dans un rôle de manager général, Bjarne Riis s’est montré confiant dans la recherche de ce nouveau partenaire. « Nous nous engageons à nous battre pour l'avenir de notre équipe et explorons toutes les possibilités qui s'offrent à nous », assure le Danois.


Campenaerts peu confiant sur l’avenir de l’équipe NTT


Si la confiance est de mise du côté des dirigeants, ce n’est pas le cas concernant les coureurs. Si, à l’heure actuelle, aucun coureur n’a pris la décision de partir à l’issue de la saison, selon une information du site Cyclingnews, le recordman de l’heure Victor Campenaerts ne s’est pas montré très optimiste. « Ça aurait été bien d’avoir un nouveau partenaire mais le temps commence à manquer. Je pense qu’il sera très difficile d’avoir un nouveau sponsor. Evidemment, je regarde les opportunités proposées par d’autres équipes car je veux rester un coureur cycliste professionnel. Un nouveau partenaire serait l’idéal mais je ne pourrai pas attendre indéfiniment, a confié le Belge à la chaîne Sporza. Ce n’est pas la bonne période pour changer d’équipe. La formation CCC est aussi en difficulté et beaucoup d’équipes ont déjà bouclé leur effectif. Il ne restera pas beaucoup d’alternatives. Je pense qu’il y aura une place pour moi quelque part. Ça ne colle pas avec mon plan et j’aurai préféré qu’il en soit autrement mais je ne peux rien y faire. J’espère faire un bon Giro, ce qui pourrait aider à convaincre un nouveau partenaire ou m’offrir de bons contrats avec une nouvelle équipe. » Seule équipe originaire du continent africain dans l’UCI World Tour, NTT Pro Cycling devra aller vite pour assurer son avenir.