Jumbo-Visma : Vingegaard veut en découdre avec Evenepoel sur un Grand Tour

panoramic


Jonas Vingegaard ne compte pas fuir face à l’adversité. Victorieux l’été dernier de son premier Tour de France à l’issue d’un beau duel avec Tadej Pogacar, le Danois pourrait avoir une opposition encore plus solide en 2023 après l’éclosion au plus haut niveau de Remco Evenepoel. Dans un entretien accordé au quotidien belge néerlandophone Het Nieuwsblad, le coureur de l’équipe Jumbo-Visma a admis que le voir face au vainqueur de la dernière Vuelta, « ça pourrait bien fonctionner ». « Nous pourrions tous deux bénéficier d’une course dure, a ajouté Jonas Vingegaard à l’occasion de cet entretien. Il pourrait être un bon allié jusqu’au moment où nous devrons nous expliquer face à face. » Mais, s’il admet que le Belge « a été très fort sur la Vuelta », le Danois s’est refusé à évoquer toute comparaison avec le chef de file de l’équipe Quick-Step Alpha Vinyl. « Nous n’avons jamais couru l’un contre l’autre à l’occasion d’une course longue de trois semaines », a-t-il ajouté.


Vingegaard : « Je veux affronter les meilleurs »


Toutefois, Jonas Vingegaard s’est refusé à voir le potentiel duel avec Remco Evenepoel être l’élément marquant de la saison 2023. Le coureur de l’équipe Jumbo-Visma garde en tête qu’il y aura bien d’autres candidats à la victoire sur les Grands Tours. « N’oubliez pas Primoz Roglic et Egan Bernal. Je suis déjà excité à l’idée qu’on soit tous ensemble sur un Grand Tour, a-t-il affirmé. Je n’ai pas peur. Je veux affronter les meilleurs. Si je gagne, ça ne fera que donner plus de crédit à ma victoire. » Quant à savoir sur quel Grand Tour le Danois sera aligné la saison prochaine, l’intéressé assura voir « communiqué (ses) idées pour la saison prochaine » à son directeur sportif Merijn Zeeman et attendre un retour de sa part. « C’est désormais à lui et à l’ensemble de l’encadrement de résoudre le puzzle en ce qui concerne l’ensemble de l’équipe, a assuré Jonas Vingegaard. Ils me feront une proposition en décembre, à l’occasion du camp d’entraînement. Si ça me plait, alors ça sera réglé. Si ce n’est pas le cas, on aura alors une discussion. » Il faudra donc attendre encore un peu pour connaître les intentions du dernier vainqueur du maillot jaune.

>