Jumbo-Visma : Le Tour de France ne sera pas le seul objectif en 2023

Panoramic


L’équipe Jumbo-Visma entend apposer sa marque sur la saison 2023. Alors que Jonas Vingegaard a dominé le dernier Tour de France après deux échecs de Primoz Roglic face à Tadej Pogacar, la formation néerlandaise compte bien aller encore plus loin l’an prochain. Dans un entretien accordé au magazine néerlandais Helden, son directeur sportif Merijn Zeeman a planté le décor et la Grande Boucle n’est pas la seule course qui l’intéresse. « Nous voulons vraiment gagner le Tour de France à nouveau, a-t-il affirmé à cette occasion. Dans notre viseur, il y a également l'envie de remporter un monument flandrien, donc le Tour des Flandres ou Paris-Roubaix, parce que nous n'avons pas encore réussi à remporter ces courses. » Toutefois, la Grande Boucle ne serait pas le seul Grand Tour qui fait de l’œil à la formation néerlandaise. « Il y a aussi le désir de gagner le Giro, parce que cela n’a pas encore réussi aussi », a ajouté Merijn Zeeman.


Van Baarle, la clé pour les Flandriennes ?


Les ambitions de l’équipe Jumbo-Visma sur le Tour d’Italie, qui s’élancera des Abruzzes le 6 mai prochain et proposera un parcours comportant trois étapes contre-la-montre, pourraient passer par la présence de Jonas Vingegaard. Pour ce qui est des ambitions sur les classiques flandriennes, si Wout Van Aert semble le candidat tout désigné au vu de ses qualités, la formation néerlandaise aura une carte supplémentaire à jouer en la personne de Dylan van Baarle. Victorieux lors du dernier Paris-Roubaix, le coureur de 30 ans va quitter l’équipe Ineos Grenadiers pour rentrer au pays. L’intéressé à récemment confié au podcast « Live Slow Ride Fast » que les discussions à ce sujet ont démarré « directement après Paris-Roubaix » quand Merijn Zeeman a pris contact avec lui. Assurant que son association avec le vainqueur du maillot vert sur le dernier Tour de France peut fonctionner, le natif de Voorburg a une idée de la marche à suivre pour gagner. « Nous devons être nombreux dans le final des courses afin de pouvoir mettre en place une stratégie qui sera à notre avantage, a-t-il confié. En tout cas, je suis très curieux de voir comme ça va se passer dans l'équipe Jumbo-Visma. C’est un peu comme rentrer à la maison, alors j’ai hâte d’y être. » Les rivaux de la formation néerlandaise sans doute un peu moins.

>