Ineos Grenadiers / Thomas : « L'équipe me proposait surtout d'être un capitaine de route »



Le voilà de retour au premier plan. Au terme d'une année 2022 durant laquelle Geraint Thomas a notamment remporté le Tour de Suisse, tout en ayant également pris la troisième place finale de l'édition 2022 du Tour de France, derrière le Danois Jonas Vingegaard ainsi que le Slovène Tadej Pogacar. Une année qui a donc contrasté avec une saison 2021 bien plus compliquée pour le principal intéressé. Ce dernier a donc réussi à retrouver son tout meilleur niveau. Dans une formation Ineos Grenadiers qui ne croyait visiblement plus en lui il y a quelques mois de cela. Et notamment au moment de discussions concernant la prolongation de son contrat. Des discussions qui avaient alors traîné, à l'époque.

"J'ai finalement accepté le rôle qu'ils voulaient me confier"


A ce sujet, Geraint Thomas s'est d'ailleurs confié, dans une interview accordée à CyclingNews : "J'ai été surpris d'un tel changement d'attitude. L'équipe me proposait surtout d'être un capitaine de route, un exemple pour les jeunes plutôt que de pouvoir défendre mes chances lors des grands rendez-vous. J'ai eu l'impression d'être réduit à des chiffres sur une feuille de calcul, et pas comme une personne que vous connaissez depuis une vingtaine d'années. Je me suis rendu compte qu'il y avait une grande différence entre le personnel et le business". Finalement, la prolongation de son bail est bel et bien intervenue, avec son nouveau rôle qui va avec : "J'ai finalement accepté le rôle qu'ils voulaient me confier. J'ai beaucoup réfléchi à toutes ces discussions autour de ma prolongation de contrat durant l'hiver, mais une fois que je me suis remis à courir, j'étais dans mon élément et j'y pensais de moins en moins. Cela a provoqué quelque chose en moi. J'ai voulu leur prouver qu'ils avaient tort, et leur montrer que j'étais encore capable de décrocher de beaux résultats."

>