Ineos Grenadiers : Bernal espère enfin être débarrassé de sa blessure au dos



Egan Bernal n’est plus apparu dans le peloton professionnel depuis le Tour de France en septembre dernier. Touché au dos, le vainqueur de l’édition 2019, alors 16e au classement général avec près de 20 minutes de retard sur le leader Primoz Roglic, s’était retiré de la compétition avant le début de la 17e étape. Pour la télévision colombienne, le coureur de la formation Ineos Grenadiers s’est confié sur cette douleur au dos qu'il traine depuis plusieurs années. « La douleur est vraiment très ancienne. L'année dernière pendant le Tour que j'ai gagné, la première année où j'ai couru le Tour et quand j’étais en VTT, j'ai toujours eu mal », a-t-il rapporté. Deux mois après son abandon sur le Tour, Egan Bernal est toujours en phase de convalescence. Il a donné de ses nouvelles et a annoncé être entouré par plusieurs professionnels de santé pour tenter de mettre fin à ce problème récurrent.

Une douleur récurrente au dos


« Je me sens bien, c'est une blessure un peu compliquée, mais nous travaillons très dur pour pouvoir être au niveau où nous devrions être l'année prochaine. Avec toute l'équipe de médecins que nous cherchions, nous faisions suffisamment de tests et essayions de trouver d'où venait cette douleur. » Le Colombien de 23 ans a, lui, sa petite idée sur l’origine de cette douleur qui s’est intensifiée pendant le Tour de France. Il met en cause la reprise soudaine de la saison en août à un rythme très élevé alors qu’il n’avait plus fait de compétition depuis le mois de février en raison de la pause forcée par le coronavirus. « En passant de zéro à l'intensité des courses en France avant le Tour, je pense que cela a rendu un nerf coincé dans la vertèbre un peu irrité et c'est de là que vient la douleur », a expliqué Bernal, qui avait enchaîné la Route d’Occitanie, le Tour de l’Ain et le Critérium du Dauphiné avant de se lancer sur le parcours de la Grande Boucle.