Ineos Grenadiers : Bernal de retour mardi sur le Tour du Danemark



Sept mois après, revoilà Egan Bernal (25 ans) ! Alors qu'il avait été question dans un premier temps que le champion colombien, privé de compétition depuis le 24 janvier dernier et son grave accident survenu sur ses terres lors d'une sortie d'entraînement, effectue son grand retour à l'occasion du Tour de Burgos, qui s'était déroulé il y a quinze jours et avait vu la victoire finale du coéquipier français de Bernal sous le maillot de l'équipe Ineos Grenadiers Pavel Sivakov, avant que le grand retour du vainqueur du Tour de France 2019 soit annoncé pour le Tour d'Allemagne, c'est finalement ce mardi à l'occasion du Tour du Danemark que le Colombien retrouvera le peloton. Le natif de Bogota a reçu le feu vert de son équipe ce week-end. Il prendra donc mardi le départ de cette épreuve qui se déroulera sur cinq jours et s'élancera depuis Lilleröd. "Après une évaluation finale au cours du week-end, l'équipe médicale des INEOS Grenadiers a autorisé le Colombien à reprendre la compétition", révèle ce lundi la formation chère à Dave Brailsford dans un communiqué.

Bernal s'était préparé pendant trois semaines en Andorre


Dans un premier temps, Ineos avait comme plan de faire reprendre Bernal sur le Tour de Burgos, précisément pour préparer le Tour d'Espagne, programmé treize jours plus tard. Dès lors que le nom de Bernal n'était pas apparu sur la liste pour le Tour de Burgos, il fallait s'attendre à ce que le Colombien patiente encore avant de revenir au sein du peloton. Le come-back avait alors été repoussé au Tour d'Allemagne, programmé du 24 au 28 août prochain. Bernal, qui avait heurté violemment un bus à l'arrêt le 24 janvier dernier au point de penser à un moment qu'il ne pourrait pas poursuivre sa carrière, n'aura finalement pas à attendre la fin du mois pour faire son grand retour. Le grand absent de la première moitié de saison s'était rendu en Andorre le mois dernier pour y effectuer un stage en haute altitude en compagnie de plusieurs de ses équipiers. Au retour d'Andorre, le grimpeur avait fait part de son impatience à l'idée de retrouver la compétition. "C'est mon prochain objectif", avait-il avoué, pensant à l'époque qu'il devrait probablement attendre le Tour d'Allemagne pour renouer avec la course. Finalement, c'est le Tour du Danemark qui hébergera ses premiers pas depuis cet terrible accident du 24 janvier dernier.

>