Deceuninck-Quick Step : Cavendish se rapproche d'une prolongation

Mark Cavendish pourrait finalement rester au sein de la formation cycliste belge Deceuninck-Quick Step, au moins une saison supplémentaire, en 2022. Pourtant, ces derniers jours, certains médias rapportaient des tensions entre le sprinteur britannique et son équipe et son patron, Patrick Lefevere. En cause, les nouvelles prétentions salariales du coureur, visiblement jugées particulièrement élevées. D'ailleurs, Lefevere en avait ainsi fait publiquement la remarque. Finalement, ce dernier, à l'occasion de sa chronique publiée dans le média néerlandais Het Nieuwsblad, ce samedi, a calmé le jeu et s'est même montré davantage rassurant concernant une potentielle future prolongation du principal intéressé : « J'ai lu que les négociations entre Mark Cavendish et moi sont difficiles. La réalité, quant à elle, est quelque peu différente. Je verrai Mark face à face la semaine prochaine quand il sera en Belgique pour les championnats du monde. C'est plus facile de parler qu'au téléphone. Nous sommes maintenant parvenus à un accord sur les salaires et les primes. Le seul point de discorde est ce que Mark peut faire après sa carrière. Il aimerait rester impliqué dans notre équipe et c'est certainement négociable pour moi. »

Pas de Cavendish sur le Tour de France 2022 ?


Cette saison a été la saison du retour au premier plan de Mark Cavendish, à la peine avant de rejoindre la redoutable équipe belge Deceuninck-Quick Step, pour une saison mais avec un salaire dérisoire. En 2021, il a ainsi notamment remporté pas moins de quatre étapes sur le Tour de France pour finir également par arriver sur les Champs-Elysées avec le maillot vert de meilleur sprinteur sur les épaules. Âgé aujourd'hui de 36 ans, le coureur pourrait très certainement terminer sa carrière au sein de cette même formation. En attendant, s'il était amené à être encore là en 2022, alors il y aurait visiblement très peu de chances pour qu'il soit présent sur le Tour de France.

>