Deceuninck-Quick Step : Blessé, Cavendish voit sa prolongation être mise en attente

Tout le monde va donc devoir encore un peu prendre son mal en patience. Alors que la prolongation de contrat du sprinteur britannique Mark Cavendish, aujourd'hui âgé de 36 ans, avec la formation belge Deceuninck-Quick Step, traînait déjà en longueur, la voilà de nouveau reportée. En effet, le principal intéressé s'est cassé deux côtes et occasionné un léger pneumothorax lors d'une très grosse chute intervenue à l'occasion des Six Jours de Gand, pas plus tard que ce dimanche. Par conséquent, cette fameuse prolongation de contrat est encore remise à plus tard, le temps que le coureur puisse terminer sa convalescence et retrouver ainsi également la pleine possession de ses moyens, comme demandé par son propre dirigeant actuel.

« Ce contrat ne va pas disparaître »


Certainement une questions de jours, voire même de semaines, comme l'a lui-même expliqué Patrick Lefevere, le patron de cette fameuse formation Deceuninck-Quick Step, auprès du Het Laatste Nieuws : « Vous ne demandez pas à quelqu'un de blessé de venir signer un contrat, non ? Ça devrait être le dernier de ses soucis. Ce contrat ne va pas disparaître, ça traîne depuis tellement longtemps que quelques semaines de plus ne vont rien changer. Le contrat de Mark est prêt, on ne va pas signer tout de suite mais j'aimerais que ce soit fait quand il aura pleinement récupéré. Il m'a toujours promis qu'il ne me tournerait pas le dos. Et je ne laisserai pas tomber Mark, nous sommes son équipe et nous prenons soin de lui. Il va rentrer chez lui avec l'aide de sa femme et nous avons décidé de le contacter quand il aurait récupéré. » Au sujet de cette fameuse prolongation et afin d'en évoquer surtout les tous derniers détails, Patrick Lefevere aurait dû rencontrer Mark Cavendish ce lundi. Une entrevue qui n'a donc évidemment pas pu avoir lieu.

>