Cofidis : Viviani opéré d'une petite arythmie cardiaque

Alors qu'il voulait entamer la saison 2021 le couteau entre les dents, après une première saison ratée sous le maillot de Cofidis avec zéro victoire au compteur, Elia Viviani a subi un petit coup d'arrêt. Le sprinteur italien de bientôt 32 ans (il les fêtera le 7 février) a en effet dû subir une opération pour rectifier un léger problème d'arythmie cardiaque. « À l’issue d’un stage avec l’équipe, je suis parti m’entraîner en Italie. Dimanche dernier, j’ai ressenti un problème avec mon rythme cardiaque. Avec mon médecin personnel, nous avons décidé de réaliser un check-up complet dans la clinique d’Ancône. À l’issue de ces tests, j’ai subi une légère opération qui s’est déroulée avec succès. Je suis très heureux d’avoir identifié le problème et d’aller de l’avant. Désormais, il va falloir observer ces deux semaines de repos avant de reprendre l’entraînement et de se tourner vers la nouvelle saison. Et ma motivation est intacte ! », a confié le champion d'Europe 2019 sur le site de son équipe. Si tout va bien, Elia Viviani fera donc son retour à la compétition lors du Tour des Emirats Arabes Unis, du 21 au 27 février, qui marquera le coup d'envoi de la saison World Tour.


67 jours de compétition, 0 victoire


Recrue-phare de Cofidis pour la saison 2020 avec Guillaume Martin, Elia Viviani, sous contrat jusqu'à fin 2021, a vécu une année sans victoire, pour la première fois depuis ses débuts professionnels en 2010 chez Liquigas. Il a passé 67 jours sur son vélo en compétition, et a eu pour meilleurs résultats une 4eme place sur une étape du Tour Down Under, a fini 3eme de la Clasica de Almeria, a terminé 2eme d'une étape du Tour de l'Algarve, 8eme d'une étape de Paris-Nice, 2eme d'une étape de la Route d'Occitanie, 4eme d'une étape du Tour de France et 5eme d'une étape du Giro. « Même lors de ma première année professionnelle, j'avais gagné trois courses, donc c’est naturel d’être déçu. J’admets que je n’ai jamais été à mon meilleur niveau. Malgré tous les problèmes, j’aurais dû gagner au moins une course », avait-il confié mi-novembre lors d'une interview à La Gazzetta dello Sport. Dès qu'il sera remis de son opération, lever les bras sur la ligne d'arrivée avec le maillot rouge et blanc sera donc son objectif principal.

>