Bernal va devoir se faire opérer après son accident à l'entraînement

Grosse frayeur pour Egan Bernal (25 ans) ce lundi en Colombie. Le grimpeur colombien de l'équipe Ineos Grenadiers a percuté l'arrière d'un bus de transport public en stationnement, dans le département de Cundinamarca, où le champion réside, nous rapporte la presse colombienne, photos à l'appui. Bernal, conduit au centre hospitalier de La Sabana, au nord de Bogota, après sa mésaventure du jour et cet accident survenu alors qu'il effectuait une sortie d'entraînement sur des routes colombiennes qu'il connaît par coeur, souffrirait de plusieurs fractures à un fémur et à une rotule qui l'auraient obligé à se faire opérer dans la foulée. "Egan Bernal a été transporté à l'hôpital à la suite d'un accident d'entraînement en Colombie ce lundi matin. Il se trouve dans un camp d'entraînement de l'équipe près de sa ville natale et a été accompagné à l'hôpital par le personnel médical de l'équipe. Il était conscient à son arrivée. Il est stable et fait l'objet d'une évaluation plus approfondie", a communiqué la formation du Colombien, ajoutant qu'elle en dirait davantage dès qu'elle serait en mesure de le faire sur l'évolution de l'état de Bernal. "L'équipe fournira une mise à jour sur l'état d'Egan en temps voulu."


Plusieurs fractures pour Bernal, qui va devoir se faire opérer





Toutefois, la presse colombienne a très vite évoqué les multiples fractures ("Egan Bernal doit subir une intervention chirurgicale en raison d'un polytraumatisme: traumatisme cervical et thoracique, traumatisme thoracique fermé, traumatisme musculo-squelettique et traumatisme des membres inférieurs. Pour le moment il connait une stabilité hémodynamique") dont est victime le vainqueur du Tour de France 2019 et du Giro 2021. A noter que sur les différentes photos publiées par des témoins ou des médias colombiens sur les réseaux sociaux ce lundi après l'accident de Bernal, on voit le coureur ayant prolongé son contrat sous les couleurs d'Ineos Grenadiers jusqu'en 2026 en début d'année allongé au sol (il y serait resté de longues minutes) avec plusieurs passants autour de lui pour lui venir en aide et lui porter secours. Ce que ne font pas ses coéquipiers Richard Carapaz, Brandon Rivera, Andrey Amador, Omar Fraile, Carlos Rodriguez, qui ne semblent pas particulièrement inquiets au moment des faits pour leur leader. Bernal pourrait pourtant devoir différer sa rentrée. Lui qui envisageait initialement de débuter sa saison sur le Tour de la Provence, le 10 février prochain.

>