Arkéa-Samsic : Bouhanni jusqu’en 2023

Arrivé chez Arkea-Samsic début 2020, après cinq saisons globalement décevantes du côté de Cofidis, Nacer Bouhanni restera au sein de l’équipe bretonne pendant au moins quatre saisons. Le sprinteur vosgien, qui fêtera ses 31 ans ce dimanche, a en effet prolongé son contrat vendredi, jusqu’à fin 2023. « Nacer a été le sprinteur français numéro un sur les routes du Tour de France, démontrant ainsi que son niveau de performance en World Tour était toujours là. Il signe trois podiums sur la première semaine du Tour, et à Fougères, Nacer finit à un quart de roue de la première place. Nous allons continuer à écrire notre histoire sprint avec lui », s’est réjoui Emmanuel Hubert, le manager général de l’équipe. Nacer Bouhanni a remporté quatre courses depuis son arrivée chez Arkéa-Samsic, toutes en 2020 : une étape du Tour d’Arabie Saoudite, une étape du Tour de La Provence, le Grand Prix d’Isbergues et Paris-Chauny.


Huit podiums mais pas de victoire en 2021


Sa saison 2021 a en revanche été perturbée par une suspension de deux mois pour avoir tassé dans les barrières le Britannique Jake Stewart (Groupama-FDJ) lors du sprint final de Cholet Pays de Loire le 28 mars. L'Union cycliste internationale a décidé de sévir avec ce genre de comportement, notamment depuis la terrible chute de Fabio Jakobsen sur le Tour de Pologne en août 2020 provoquée par Dylan Groenewegen, suspendu neuf mois par la suite. Cette saison, Nacer Bouhanni a tout de même pu courir 44 jours avec, à défaut de victoire, huit podiums, dont trois sur le Tour de France. Un Tour qu’il n’a pas pu terminer, en raison d’une chute lors de la 14eme étape entre Carcassonne et Quillan. Il n’avait pas pris le départ le lendemain. Le sprinteur est désormais au repos, et on devrait le retrouver le 29 août sur la Bretagne Classic.

>