AG2R-La Mondiale : Tombé sur la Route d'Occitanie, Bardet craint « un gros problème au niveau du bras »

[EMBED url="https://video-streaming.orange.fr/sports-extreme/tour-de-france-2020-un-jour-une-histoire-les-paves-du-nord-CNT000001rkRZ0.html"][/EMBED]

Doit-on être inquiet pour Romain Bardet ? Toujours est-il que le principal intéressé semble l'être. En effet, engagé ces quatre derniers jours sur la Route d'Occitanie de cyclisme, pour sa course de reprise, le leader de la formation AG2R-La Mondiale se ressent, ce mardi, toujours de sa très lourde chute sur le flanc gauche, survenue lors de la première étape de ce samedi. Toutefois, ce lundi, lors de l'étape-reine courue dans les Pyrénées et remportée par le Colombien Egan Bernal, au col de Beyrède, le natif de Brioude s'est montré aux avant-postes et a même pris la huitième place finale, à 1'18'' du vainqueur du jour. Rebelote, ce mardi. En effet, Bardet, lors de l'arrivée en bosse du côté de Rocamadour, où il a pris la 17eme place finale, il n'avait alors pas manqué d'emmener le vainqueur du jour, à savoir son coéquipier Benoît Cosnefroy, dans un fauteuil pour la victoire.

Bardet : « J'ai tellement mal »


A l'issue de l'épreuve, Romain Bardet s'est confié à L'Equipe, même s'il ne souhaite, finalement, ne tirer « aucun bilan » de sa course de reprise : « Ma course s'est arrêtée dès le premier jour. Depuis, je survis. Je ne sais même pas si je vais continuer (ndlr : il est notamment attendu au départ du Dauphiné le 12 août), j'ai tellement mal. Je vais passer des radios demain (ndlr : mercredi) et me soigner. Là, je ne prends aucun plaisir. » Il y a deux jours, Romain Bardet parlait alors de douleurs à un genou. Désormais, le grimpeur parle surtout d'« un gros problème au niveau du bras (ndlr : gauche) ». Le Français estime même avoir « beaucoup de mal à tirer [son] guidon ». Romain Bardet a ainsi également ajouté : « Le Tour est encore dans quelques semaines, mais il ne faut pas que je prenne de risques à m'abîmer le squelette avant les grands objectifs. » Une réponse sera donc peut-être amenée ce mercredi, après ses examens. En attendant, il est peu probable qu'il prenne le départ, ce jeudi, du mont Ventoux Dénivelé Challenges. Une course qu'il avait terminée à la deuxième place, l'an passé.