Coupe du Roi : Valence, ce club que Bernat rêve de retrouver…

ICON SPORT

Une décennie sans titre pour les supporters valencians (*), et puis l’espoir de voir leur club préféré se mettre en évidence : le club "Ché" est en ballottage favorable, après le nul (2-2) sur le terrain du Betis Séville, pour atteindre sa dix-septième finale de Coupe du Roi, à condition de confirmer ce résultat jeudi, devant le public de Mestalla (21h00 - beIN SPORTS 2).

Valence est à la recherche de sa gloire passée, dans l’incapacité de se mêler à la lutte pour le titre en Liga qu’il était capable au début du siècle de disputer aux deux géants barcelonais et madrilène. Aujourd’hui, l’équipe de Marcelino navigue, anonyme, dans le ventre mou du championnat d’Espagne (9ème), relégué à… 24 points du Barça, le leader.

Benji Tiki-Taka : "Kondogbia, le Français du week-end"


Mais Los Blanquinegros, même dans le creux de la vague, continuent d’inspirer. A commencer par ceux qui ont déjà eu l’honneur de défendre leurs couleurs, comme c’est le cas de Juan Bernat (7 sélections, 1 but). Le latéral gauche du PSG, devenu à Paris l’une des bonnes affaires du dernier Mercato estival (acheté 5 M€, il est estimé aujourd’hui à environ… 12 M€), après avoir su vaincre les réticences initiales à son égard, est sous contrat dans la Capitale jusqu’en 2021.

Mais l’Espagnol, à l’évocation de son club formateur, vibre toujours pour ses anciennes couleurs: "Valence ? C’est l’équipe de mon cœur, a avoué l’ancien Bavarois sur Movistar. C’est dans ce club que j’ai grandi, même si j’ai eu l’opportunité de partir car je suis un professionnel, que j’ai des ambitions et que je voulais progresser. Je ne sais pas quand, mais j’aimerais revenir un jour à Valence. Ce serait un rêve de remporter un titre avec ce club".  Conclusion: Bernat ne se voit pas finir sa carrière à Paris. Même si à 25 ans, il a le temps…  

-------------------------------------
(*) En 2008, Valence remporte sa dernière Coupe du Roi et met fin à une décennie royale, marquée par 2 Liga (2002, 2004), 2 finales de Ligues des champions (2000, 2001), une Coupe de l’UEFA et une Supercoupe d’Europe (2004).