Quand Diacre se lâche en conférence de presse

Reuters

C’est à Mandelieu-la-Napoule, tout près de Nice où elles affronteront mercredi soir la Norvège (21h) pour leur deuxième match dans cette Coupe du monde 2019, que les Bleues ont pris leurs quartiers. Un changement de climat qui fait visiblement beaucoup de bien à Corinne Diacre. La sélectionneuse de l’équipe de France féminine s’est ainsi amusée avec les journalistes, qu’elle a pris complètement à contre-pied en conférence de presse en se moquant de l’image assez froide et rigide que les médias donnent généralement d’elle.

"Oui, moi, l’intransigeance, la rigueur, ça me caractérise. Je suis un peu Mère Fouettarde aussi, par moments…, a-t-elle lâché, sous le regard amusé de sa capitaine Amandine Henry. D’ailleurs, on ne rigole jamais chez nous. Tout est très calculé, il n’y a aucun passe-droit. Les filles vivent mal, très mal, et ça se voit. Elles ne prennent vraiment pas de plaisir ensemble, ni sur le terrain ni en dehors. Je pense que c’est très difficile à vivre pour elles, très sincèrement. Mais pas pour moi." Elle, elle prend son pied dans le sud de France.

"Pour moi, c’est piscine, transat. Et pour mes joueuses, c’est à l’ombre, parce que comme je suis très rigoureuse, il faut qu’elles restent à l’ombre, dans leurs chambres, enfermées à double tour, a-t-elle enchaîné. Moi, par contre, j’en profite bien. Je peux vous dire qu’à côté de la météo qu’on a eue au Parc des Princes, ici c’est une bouffée d’oxygène pour moi. Je prends beaucoup de plaisir à être là, je me repose beaucoup, je travaille très peu. Je laisse ça à mon staff." Dans deux jours, il faudra retrouver son sérieux face aux Norvégiennes.