Coupe du Monde (F) : Pas de miracle pour les Bleues

Reuters

L’ambiance a de nouveau été absolument incroyable au Parc des Princes, comme il y a trois semaines lors du match d’ouverture des Bleues contre la Corée du Sud (4-0), mais cela n’a pas suffi. L’équipe de France n’a pas créé l’exploit face aux Etats-Unis (1-2), vendredi soir, et son parcours s’arrête en quarts de finale, comme attendu depuis le début de la compétition en raison de l’identité de l’adversaire à ce stade de la compétition.

Les joueuses de Corinne Diacre peuvent-elles avoir des regrets ? C’est possible. En face, les championnes du monde ont fait preuve d’un réalisme parfait, avec deux buts de Megan Rapinoe, en tout début de match sur un coup franc excentré qui a surpris Sarah Bouhaddi (5e), puis à l’heure de jeu, à la conclusion d’une attaque rapide, alors que Tobin Heath était partie à la limite du hors-jeu (65e).

Y avait-il penalty ? 

Mais, si les Bleues ont été inoffensives en première période, bien incapables de combiner entre elles dans le camp adverse, elles ont mis le feu à Team USA et à toute l’enceinte parisienne après la pause. Eugénie Le Sommer, longtemps discrète sur la gauche, menait la révolte mais ne cadrait pas une tête sur corner (52e) puis dans une position excentrée (58e).

Megan Rapinoe a bien inscrit le 2e but américain (65e) lors du gros temps fort français, mais une reprise de la tête de Wendie Renard, sur un coup franc flottant de Gaëtane Thiney (81e), a tout relancé. L’équipe de France n’a certes pas eu de véritable occasion pour arracher la prolongation, mais la VAR ne lui a pas non plus offert de penalty après un ballon contré du bras par Kelley O'Hara dans sa surface (86e). La soirée aurait pu être encore plus chaude...