PSG : Di Maria dépasse Susic

Reuters
Disputée, une fois n’est pas coutume, en milieu de semaine et avant la fin du championnat, cette finale de la 104e édition de la Coupe de France, remportée 2-0 par le PSG contre Monaco, ne restera pas dans les annales. Mais comme l’avait martelé le capitaine parisien Marquinhos mardi : "Une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne." Pour le jeu, on repassera donc. Ce qui peut se comprendre alors que les deux clubs joueront le titre et/ou une place en Ligue des Champions dimanche lors de la 38e et dernière journée de Ligue 1.

Il y avait aussi de nombreux absents d’importance à déplorer côté parisien, puisque Marco Verratti (blessé) ainsi que Presnel Kimpembe et Neymar (suspendus) manquaient à l’appel, malgré la requête déposée devant le CNOSF. Kylian Mbappé était lui là et bien là, et a illuminé la rencontre de toute sa classe, servant d’abord Mauro Icardi pour l’ouverture du score après une interception pleine d’à-propos (19e), avant de doubler la mise en fin de match (8-1), servi par un Angel Di Maria auteur d’une nouvelle ouverture lumineuse.


Di Maria : "C'est très important"

L’Argentin n’est pas seulement devenu corecordman des victoires dans la compétition (5), avec Marquinhos, ou encore son ancien coéquipier Thiago Silva, il a aussi battu un record qui datait de 30 ans. Celui du meilleur passeur de l’histoire du PSG, détenu jusqu’à mercredi par l’illustre Safet Susic (103). Di Maria, arrivé dans la capitale à l’été 2015, en comptabilise désormais 104. Et il n’en est pas peu fier, comme il l’a ensuite expliqué pour le site de son club, qui lui avait réservé un trophée spécial pour marquer le coup.

"Je suis très content, très heureux, a-t-il ainsi déclaré dans les vestiaires du Stade de France. Battre le record et entrer dans l’histoire du club, c’est très important. C’était un objectif important pour moi, de marquer des buts et délivrer des passes décisives dans des matchs importants comme celui-ci. Alors merci à mes coéquipiers pour ça." Celui qui est également troisième meilleur passeur de l’histoire de la Ligue des Champions, derrière Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, a donc encore un peu plus laissé son empreinte dans un club avec qui il a prolongé en mars son contrat, jusqu’en 2022. L’occasion de battre de nouveaux records pour «Fideo» ?

>