Le PSG gagne et s'inquiète pour Neymar

Ça fait 11 mois, presque jour pour jour. Le 28 février 2018, le PSG battait l’OM 3-0, mais surtout Neymar se fissurait le cinquième métatarse du pied droit. Le 23 janvier 2019, Paris s’est qualifié pour les huitièmes de finale de Coupe de France en dominant Strasbourg 2-0. Sans trembler a priori, sauf à la 62e minute de la rencontre. Neymar s’est tordu la cheville droite et a quitté l’aire de jeu en boîtant. Selon France 3, les médecins l’ont manipulé dans la zone dudit cinquième métatarse droit. La bonne nouvelle, c’est quand même que le Brésilien est rentré au vestiaire seul, en marchant.

"J’espère que ce n’est rien de grave, on a besoin de tout le monde pour aller de l’avant, que ce soit en championnat, en Ligue des champions, pour tous nos objectifs", souffle Edinson Cavani (buteur dès la quatrième minute de jeu). Mais bien sûr, tout le monde ne pense qu’à la Ligue des champions. Le huitième de finale aller, sur le terrain de Manchester United, a lieu dans trois semaines. Impossible de ne pas repenser à l’intervalle entre les deux matches de l’année passée contre le Real Madrid.

Thiago Silva: "S'il pleure..."

"Il est intelligent, je pense qu’il est sorti avant de se blesser complètement, espère son capitaine Thiago Silva sur Eurosport. On va voir, le docteur donnera un peu d’informations, même nous on n’en a pas. Je ne sais pas s’il jouera ce week-end, je ne suis pas docteur. S’il pleure, c’est qu’il y a quelque chose... On verra." Pour le reste, il y avait donc un match, impeccablement négocié par le club de la capitale avec cette ouverture du score rapide d’Edinson Cavani (4e). Kylian Mbappé avait été laissé au repos, et à Strasbourg, Thierry Laurey avait aussi ménagé des forces vives (Ludovic Ajorque, Kenny Lala…).

Angel Di Maria a tout de même attendu la 80e minute pour délivrer définitivement le Paris Saint-Germain (2-0). Auparavant, les autres occasions franches avaient toutes eu lieu en première période pour les quadruples tenants du titre: Neymar deux fois (29e, 34e), Edinson Cavani à nouveau (39e) et Di Maria qui aurait déjà pu marquer s’il n’avait trouvé le poteau sur sa route (44e). Ensuite, l’événement de l’heure de jeu a contribué à rafraîchir une ambiance déjà pas bien chaude. C’est peut-être reparti pour une nouvelle course contre la montre. Neymar a quitté le stade une béquille à la main.