Coupe d'Allemagne : Une finale Leipzig - Dortmund

L'absence d'Erling Haaland, forfait de dernière minute à cause d'un souci musculaire, n'a pas embêté Dortmund. Mais alors, pas du tout. Sans sa star norvégienne - revenue en forme avec deux doublés lors des trois derniers matchs, après une longue période sans but -, le Borussia n'a fait qu'une bouchée de Kiel en demi-finales de Coupe d'Allemagne : 5-0, un score final qui était déjà entériné à la pause. Un carton qui pourrait paraître logique face à une formation de deuxième division, mais n'oublions pas que c'est ce même club de Kiel qui avait sorti le Bayern cet hiver en seizièmes de finale, aux tirs au but (2-2 a.p., tab : 6-5). Les cinq buts ont même été inscrits en moins d'une demi-heure, de la seizième à la 42eme minute.

Après un doublé de Giovanni Reyna, ce sont Marco Reus, Thorgan Hazard et enfin Jude Bellingham qui ont validé la qualification de Dortmund pour la finale. Edin Terzic n'a pas rigolé en alignant son équipe type à disposition, pour ce qui constitue l'ultime objectif de l'année - clamé dès le début de la saison, d'ailleurs. Avec la qualification en Ligue des Champions, bien sûr, le Borussia étant cinquième à un point de Francfort à trois journées de la fin.

Il sera justement question de niveau C1 pour la finale de Coupe, dans deux semaines à Berlin, face à Leipzig qui avait eu beaucoup plus de peine à s'imposer vendredi soir, sur la pelouse du Werder Brême. Les dauphins du Bayern en Bundesliga l'ont emporté 2-1 en prolongation (0-0 à la fin du temps réglementaire) grâce à un but de Forsberg à la 121eme minute ! Le club estampillé Red Bull glanerait ainsi son premier titre, ce qui constituerait un magnifique cadeau d'adieu à son jeune coach Julian Nagelsmann, en partance vers le Bayern. Dortmund, de son côté, a remporté sa dernière - et quatrième - Coupe en 2017.

>