Côte d'Ivoire : La bonne CAN de Pepe !

Panoramic

"Moi je veux voir le Pepe de Lille", demandait avant la compétition Patrice Beaumelle, le sélectionneur des "Éléphants", dans un entretien à l'AFP. Celui d'Arsenal en revanche est bien décevant: l'Ivoirien n'a marqué aucun but en Premier League, et deux seulement en Coupe de la Ligue anglaise contre des proies faciles, West Bromwich Albion et Sunderland. "Ça doit le saouler de toujours entendre ça, mais quand il jouait à Lille il était irrésistible, c'était un réel poison pour l'équipe adverse", poursuivait l'entraîneur. Le vœu de Beaumelle est exaucé. Le Pepe de Côte d'Ivoire devient intéressant, après un début de carrière mitigé en sélection. Au Cameroun, l'attaquant s'éclate sur son côté droit, et le trio qu'il forme avec Sébastien Haller, au centre, et son voisin londonien Wilfried Zaha (Crystal Palace) brille. Ils ont notamment éparpillé l'Algérie (3-1) avec leurs combinaisons. Pepe a déjà signé deux buts de toute beauté à la CAN, le deuxième contre la Sierra Leone (2-2), à la pointe d'un subtil triangle avec Haller et Ibrahima Sangaré, et le troisième contre l'Algérie, d'une magnifique frappe enveloppée.

Nicolas Pepe crucifie l'Algérie !

Dans le dur à Arsenal


Il a déjà mis autant de buts au Cameroun qu'en six mois en Angleterre cette saison. Avec neuf matches de Premier League, dont cinq titularisations, et seulement 501 minutes de jeu, Pepe est en train de sortir des plans de jeu de Mikel Arteta, en particulier depuis un match raté contre Crystal Palace en octobre, où l'Ivoirien a perdu trop de ballons. Le manager des "Gunners" lui préfère nettement l'international anglais Bukayo Saka. Les fans d'Arsenal raillent cette recrue payée 80 millions d'euros au Losc en 2019, jamais amortis, malgré une deuxième saison décente à 10 buts, plus 6 en Ligue Europa. "Il devrait plus jouer (à Arsenal) et s'il joue plus il va être rayonnant", espérait Beaumelle avant le coup d'envoi de la CAN. Il est loin, le Pépé de Lille, deuxième meilleur buteur de Ligue 1 en 2018-2019 avec 22 buts, derrière Kylian Mbappé (33 buts)... Mais la grande saison sèche au Cameroun semble lui faire du bien. Pepe n'a jamais été aussi à l'aise au milieu des Éléphants, avec ses partenaires de l'attaque.

A la CAN 2019, il avait joué trois matches sur cinq sans marquer le moindre but, et le coach Ibrahim Kamara n'en faisait pas un titulaire. Même statut avec Beaumelle : Pepe est par exemple seulement entré en jeu lors du match décisif perdu contre le Cameroun (1-0) sur la route du Mondial-2022. Désormais, l'attaque est le point fort de cette sélection ivoirienne, plus fragile en défense, où Eric Bailly joue encore moins à Manchester United que Pepe à Arsenal, Simon Deli manque de repères et Odilon Kossounou d'expérience, à 21 ans. Il leur faudra surveiller Mohamed Salah, décevant jusqu'ici, avec un but marqué et deux matches ratés. Un beau duel en perspective avec Pepe.

La Côte d'Ivoire élimine l'Algérie, tenante du titre !


>