CAN U23 : L'Egypte sacrée, l'Afrique du Sud qualifiée pour les JO

L'Egypte a gagné vendredi la CAN des moins de 23 ans devant son public du stade International du Caire. Les Pharaons ont eu besoin de la prolongation pour prendre le dessus sur une valeureuse équipe de Côte d'Ivoire (2-1). Après l'ouverture du score de Karim Hesham (38eme), Aboubacar Doumbia (87eme) avait retardé l'échéance. Déjà passeur décisif, Ramadan Sobhi a signé le but de la victoire (114eme). Désigné joueur du tournoi, l'ancien de Stoke City a été l'un des artisans de ce sacre à domicile. De quoi laver l'affront subi en juillet dernier avec cette élimination en huitième de finale de la CAN. « Après 1986 et 2006 avec les titres de champion de la sélection A, le peuple égyptien va retenir ce titre en novembre 2019 avec les Olympiques, a réagi le sélectionneur Shawky Gharib. Cette équipe a toujours voulu faire plaisir et rendre fier ce génial public qui l'a aidée malgré les difficultés à aller chercher ce titre ce soir. Nous rendons grâce à Dieu et nous allons prendre un peu de temps pour nous reposer avant de mettre en place un programme de préparation qui n'entrera en conflit avec les intérêts des joueurs et des clubs. »
 

Le contingent africain à Tokyo sera complété par l'Afrique du Sud, qui a remporté la petite finale face au Ghana. Comme lors de la précédente édition, les Bafana Bafana ont attendu le match de classement et la série de tirs au but (6-5) pour sécuriser leur place aux Jeux Olympiques. C'est Luther Singh qui avait ouvert logiquement le score au quart d'heure de jeu, et Evans Mensah qui avait égalisé au retour des vestiaires. Kamohelo Shopane permettait à l’Afrique du Sud de reprendre l’avantage (62eme), les Black Meteors recollaient suite à un exploit d'Evans. L’auteur du premier but ghanéen se jouait de la défense sud-africaine avant de centrer pour Samuel Obeng qui égalisait (85eme). Aux tirs au but, le Ghana comme lors de sa demi-finale contre la Côte d’Ivoire, s'inclinait, avec des tentatives ratées respectivement par Fob Kingsley, Edward Sarpong et Emmanuel Cudjoe. Ce dernier avait déjà manqué sa tentative en demi-finales. L'Afrique jouera ses deuxièmes Jeux de rang, le Ghana, première équipe africaine médaillée de l'histoire (en 1992), devra patienter pour y regoûter.