CAN 2025 : La Guinée ne digère pas

Conakry a du mal à digérer. Dessaisie vendredi de l'organisation de la CAN 2025 par la Confédération africaine de football, la Guinée a réagi officiellement par la voix d'Ousmane Gaoual Diallo, porte-parole du gouvernement. Avec un mot-clé : déception. « C'est une déception parce que, encore une fois, comme dans beaucoup d'organisations internationales, le lobby financier est plus puissant que les réalités », a indiqué l'officiel à l'AFP.


Pour Ousmane Gaoual Diallo, le retard de préparation invoqué par la CAF ne tient pas. « Nous sommes à presque trois ans de l'échéance. Les plus grands stades qu'on construit aujourd'hui se construisent en 24 mois. L'idée de dire qu'il n'est pas possible de réaliser en 24 mois toutes ces infrastructures-là, c'est un préjugé », a estimé le représentant du gouvernement guinéen.


La CAF a ouvert un nouvel appel à candidatures pour l'organisation de cette 35e édition. Seule l'Algérie s'est à ce jour déclarée officiellement.



>