CAN 2021 – Groupe B : Le Sénégal en favori, la Guinée en outsider

Panoramic

Le favori : Le Sénégal

Classement FIFA : 20e.

Meilleur résultat à la CAN : finaliste en 2002 et 2019.

Première équipe à décrocher son ticket pour cette CAN 2021, le Sénégal suscite d'immenses espoirs chez tous ses supporters. Seul équipe africaine du Top 20 mondial, le numéro un continental n'a jamais paru aussi bien armé que cette année pour enfin ramener le trophée à Dakar. Une pression dont le sélectionneur, Aliou Cissé est bien conscient. Par rapport aux vice-champions d'Afrique de 2019, le groupe a évolué par petites touches, avec l'intégration de joueurs binationaux sur les côtés (Abdou Diallo, Bouna Sarr, Fodé Ballo Touré) et en attaque (Boulaye Dia). La présence de ces, joueurs qui vont découvrir la compétition, peut être « une source fraîcheur », dixit Cissé. Invaincus lors de leurs deux campagnes éliminatoires, les Lions de la Teranga espèrent à la fois gagner et convaincre, ce qui ne fut pas toujours le cas ces derniers mois.

Les + : un groupe très complet, des leaders expérimentés, du talent à tous les postes, une régularité de résultats unique en Afrique.

Les - : un statut de favori pas facile à assumer, un plafond de verre à briser.

La star : Sadio Mané (Liverpool)

Qui d'autre que Sadio Mané pour incarner les espoirs de tout un peuple avant cette CAN ? L'ailier gauche de Liverpool s'apprête à disputer sa quatrième phase finale de rang, avec l'ambition d'enfin mener ses Lions jusqu'au bout. Auteur de 26 buts en 80 sélections, l'ancien de Génération Foot entend faire oublier son tir au but manqué de 2017 face au Cameroun, futur vainqueur, comme sa finale perdue de 2019 face à l'Algérie. Il dispose de tous les arguments requis pour y parvenir.

Le coach : Aliou Cissé

Nommé sélectionneur national au mois de mars 2015, en remplacement du Français Alain Giresse, l'ancien capitaine des Lions de la Teranga va aisément faire oublier son prédécesseur, ramenant l’équipe au Mondial et au rang de numéro un africain. Reste pour le natif de Ziguinchor à gagner un titre. « Je veux cette CAN. Je cours derrière elle depuis 1999 », avoue celui qui fut le capitaine de l’équipe finaliste malheureuse de cette compétition en 2002 au Mali.


Le challenger : La Guinée

Classement FIFA : 81e.

Meilleur résultat à la CAN : finaliste en 1976.

Dans un groupe réduit à trois équipes par la disqualification du Tchad, la Guinée a décroché son billet pour la phase finale en distançant la Namibie. Dans le jeu, il y eut du bon mais surtout du moins bon, et ce ne sont pas la campagne de qualification pour le Mondial 2022, conclue sur un bilan peu reluisant de 4 nuls et 2 défaites en 6 matchs (certes tous joués au Maroc) qui incite davantage à l'optimisme. L'espoir pour le pays, placé sous tutelle par la FIFA ? La bonne forme de son joueur clé Naby Keita et le remplacement de Didier Six par Kaba Diawara au poste de sélectionneur. Après une CAN 2019 marquée par les déballages et les querelles intestines, cette édition 2021 permettra-t-elle au Syli national de montrer enfin un beau visage ?

Les + : un leader de très haut niveau, des joueurs de talent.

Les - : une année 2021 poussive, un staff chroniquement instable.

La star : Naby Keita (Liverpool)

Premier joueur de son pays à disputer (et remporter) une finale de Ligue des Champions européenne, Naby Keita est le maître à jouer de la Guinée depuis ses débuts internationaux en 2014. Trop souvent freiné par des blessures ces dernières saisons, son profil reste unique dans l'effectif du Syli national. Capable d'éclairer le jeu par ses passes comme de faire parler ses qualités de "box-to-box", Naby Keita incarne comme son coéquipier chez les Reds Sadio Mané les espoirs de tout un pays.

Le coach : Kaba Diawara

Après avoir assuré l'intérim de Didier Six, malade, à l'automne, Kaba Diawara a officiellement succédé au Français sur le banc de la Guinée début décembre. Ancien attaquant international, grand voyageur devant l'éternel (il porta la couleurs de 17 clubs différents durant sa carrière étalée sur près de deux décennies), celui qui va vivre sa première CAN dans la peau d'un sélectionneur a d'emblée posé des actes forts, écartant François Kamano et Mady Camara pour indiscipline.

 

L'outsider : Le Zimbabwe

Classement FIFA : 121e.

Meilleur résultat à la CAN : premier tour en 2004, 2006, 2017 et 2019.

Au Cameroun, le Zimbabwe va disputer sa troisième CAN consécutive. Une première dans l'histoire de cette nation d'Afrique australe. Les Warriors ont décroché cette qualification pour l'édition 2021 en terminant deuxièmes de la poule de l'intouchable Algérie, sous la direction de Zdravko Logarusic. Remercié par la suite en raison de la dégradation de ses résultats, le technicien croate a vu le local Norman Mapeza lui succéder, sans que l'équipe puisse faire autre chose que de la figuration dans son groupe des éliminatoires du Mondial 2022, loin derrière le Ghana, l'Afrique du Sud et même l'Ethiopie. Depuis, les choses ne se sont pas arrangées : l'équivalent local du ministère des Sports a suspendu le conseil d'administration de la Fédération, et la star Khama Billiat a annoncé sa retraite internationale.

Les + : l'expérience d'une troisième phase finale consécutive, l'absence de pression.

Les - : une année 2021 faiblarde, des coulisses troublées, la retraite de Billiat.

La star : Knowledge Musona (Al-Tai)

Considéré comme l'un des meilleurs attaquants de l'histoire de son pays, Knowledge Musona s'est révélé en devenant le meilleur buteur du championnat sud-africain avec les Kaizer Chiefs en 2010-2011. Plus d'une décennie et d'une cinquantaine d'apparitions internationales plus tard (49 sélections, 24 buts), le joueur de 31 ans reste l'élément offensif le plus régulier de son équipe. Passée par la Bundesliga et la Jupiler League, sa carrière l'a mené l'été dernier à Al-Tai, en Arabie Saoudite, où il continue de marquer avec régularité.

Le coach : Norman Mapeza

Si la Fédération a un peu tergiversé à son égard, Norman Mapeza a été confirmé sélectionneur pour la CAN. L'ancien joueur avait succédé au Croate Zdravko Logarusic, artisan de la qualification, et donc vu cet intérim se prolonger pour la phase finale au Cameroun. Celui qui s'est choisi Benjani Mwaruwari comme adjoint devra améliorer un bilan jusqu'alors peu reluisant de quatre défaites en autant de rencontres dans le cadre des éliminatoires au Mondial 2022.


La grosse cote : Le Malawi

Classement FIFA : 129e.

Meilleur résultat à la CAN : premier tour en 1984 et 2010.

Le Malawi s'est qualifié pour la CAN grâce à sa victoire sur l'Ouganda (1-0) lors de la dernière journée des éliminatoires. Avant cela, les Flames avaient fait le plein contre le Soudan du Sud et contraint le Burkina Faso au partage des points. Largement distancés ensuite dans les qualifications du Mondial 2022, les coéquipiers de Gabadinho Mhango (Orlando Pirates) rêvent de refaire le coup de la CAN 2010, quand ils avaient infligé un cinglant 3-0 au mondialiste algérien, et de tenir ensuite la distance pour passer le premier tour. Un cap qu'ils n'ont jamais franchi jusqu'alors et qui s'annonce encore bien difficile à atteindre.

Les + : un groupe soudé, un statut de petit poucet qui lui convient bien.

Les - : l'absence totale de repères en phase finale, un déficit de joueurs d'expérience.

La star : Gabadinho Mhango (Orlando Pirates)

Comme le Zimbabwéen Knowledge Musona, c'est en Afrique du Sud que Gabadinho Mhango a révélé au grand jour ses talents de finisseur. Meilleur buteur du championnat sous les couleurs des Orlando Pirates en 2019-2020, cet attaquant de poche (1m62) a déjà fait trembler les filets à 12 reprises en 55 sélections avec les Flames.

Le coach : Mario Marinica (Roumanie)

Le Malawi sera conduit durant cette CAN par le Roumain Mario Marinica (57 ans). Nommé en décembre afin de combler les insuffisances apparues durant les qualifications du Mondial 2022, celui qui n'a jamais coaché d'équipe nationale restera néanmoins assisté de son prédécesseur, le local Meke Mwase.

 

Le calendrier:

1e journée :

10 janvier, 14h : Sénégal - Zimbabwe

10 janvier, 17h : Guinée - Malawi

2e journée :

14 janvier, 14h : Sénégal - Guinée

14 janvier, 17h : Malawi - Zimbabwe

3e journée :

18 janvier, 17h : Malawi - Sénégal

18 janvier, 17h : Zimbabwe - Guinée


>