Cameroun - Ganago : ''La pression commence à redescendre''

Ignatius, êtes-vous déçu de ne pas avoir gagné et fait carton plein dans ce groupe ?
On a fait match nul, malheureusement, on voulait gagner. On termine quand même premiers, on est très contents.

Avoir encaissé un but à chaque match, cela vous dérange ?
Je pense que ce sont des choses qui arrivent dans le foot. On va tirer les leçons, essayer de corriger tout ça.

Vous allez rester à Yaoundé, c'était important ?
Oui, c'était vraiment important pour nous. On se sent bien ici, on est dans des bonnes conditions. On voulait vraiment continuer ici.

Le retour d'un public nombreux vous a-t-il aidé ?
Bien sûr. Le public nous aide à jouer pour eux. Quand ils sont là, on cherche vraiment à les rendre heureux, leur donner des émotions.

Ressentez-vous toujours une forte pression autour de l'équipe ?
Après le premier match, la pression commence à redescendre. On commence à s'habituer. Il y a des nouveaux, comme moi par exemple, qui jouent la CAN pour la première fois. Mais on est des professionnels, on s'adapte.

Un mot sur Vincent Aboubakar, qui a encore marqué ?
Il a été bon comme d'habitude, il a mis son but. On espérait qu'il marque le deuxième pour qu'on gagne.

Vous êtes un des jeunes du groupe. Comment les anciens se comportent-ils avec vous, et en particulier Vincent Aboubakar en tant que capitaine ?
C'est vraiment quelqu'un qui nous donne des conseils, surtout à nous les attaquants. C'est un vrai leader dans le vestiaire. Quand il faut parler, il le fait et nous encourage. Je suis bien content de ses bonnes performances sur le terrain. Cela lui fait 5 buts déjà. On espère qu'il va terminer meilleur buteur.

>