CAF : L'Egyptien Amr Fahmy va se présenter contre Ahmad

Les opposants d'Ahmad sortent du bois. A moins de deux ans des élections à la présidence de la Confédération Africaine de Football, Amr Fahmy annonce sa candidature. Une suite logique pour celui qui avait été démis de ses fonctions de secrétaire général de la CAF en avril dernier. En poste depuis novembre 2017, l'Egyptien avait précédemment adressé à la FIFA un courrier dans lequel il accusait le successeur d'Issa Hayatou de harcèlement sexuel et de corruption. Au cours d'une conférence de presse au Caire en Egypte, Fahmy a précisé qu'il débuterait sa campagne en février prochain au Soudan et en Ethiopie, deux des trois pays fondateurs de la CAF avec l'Egypte.

La lutte contre la corruption en priorité

« Ma campagne se focalisera notamment sur la promotion du football africain et la lutte contre la corruption », a-t-il indiqué, dans des propos repris par BBC Sport. Fils et petit-fils de hauts dirigeants de l'instance continentale, Amr Fahmy (36 ans) se pose comme leur digne héritier. « Mon grand-père Mourad Fahmy fait parti des membres fondateurs de la CAF et il a occupé le poste de secrétaire général de l'instance, tout comme mon père, a-t-il indiqué. Ils ont servi le football africain et c'est mon tour de servir le continent mais en étant dans le fauteuil du président de la CAF. »