Burkina Faso : Velud va devoir patienter

Si l'officialisation d'Hubert Velud au poste de sélectionneur du Burkina Faso subit du retard, ce n'est pas le fait du ministère des Sports. Présenté par certains médias comme à l'origine du blocage, le représentant du gouvernement a effectué une mise au point ce mardi. « Le processus n'a pas été suspendu. Nous avons simplement demandé à ses acteurs de ramener de la sérénité au sein de l'équipe nationale, de l'encadrement technique mais également au sein des supporters... Nous attendons simplement qu'il y ait le calme », a déclaré le ministre en charge des Sports, Abdoul Wabou Drabo, aux médias burkinabè.


Un procès verbal qui pose question


Annoncée vendredi dernier par le président de la Fédération burkinabè de football (FBF) alors que le contrat n'avait pas encore été signé, la nomination d'Hubert Velud au poste de sélectionneur des Etalons achoppe sur la fronde d'une partie du comité exécutif de l'instance. Ces membres opposés au président Lazare Banssé s'étaient déjà opposés à la non-reconduction de Kamou Malo, fin février. Une question taraude depuis les observateurs : la décision de mise en place d'une commission de recrutement du nouveau sélectionneur a-t-elle été prise lors de la réunion du "Comex" le 21 février et figure-t-elle au procès verbal de ladite réunion ? Dans le cas contraire, le processus de recrutement pourrait donner lieu à un recours.



>