Algérie : La fierté de Slimani après son record

Le record d’Abdelhafid Tasfaout ne tient plus. Dix-neuf ans durant, l’ancien attaquant de l’AJ Auxerre et de Guingamp figurait en tête des meilleurs réalisateurs de l’histoire des Fennecs avec ses 36 buts. Vendredi soir, il a rétrogradé d’un rang dans ce classement, doublé par l’excellent Islam Slimani.

L’attaquant de l’OL était à égalité avec l’ancienne gloire des Verts, et il l’a dépassé en scorant à deux reprises lors de la large victoire des Verts contre le Niger en éliminatoires du Mondial (6-1). A présent, il en est donc à 38 pions. Un total accompli en 76 sélections, dont la première remonte à 2012. C’est quatre matches de moins que Tasfaout (80 capes).

« Il faut croire en ses rêves pour les réaliser »


Longtemps critiqué en Algérie pour sa maladresse devant les buts et son style atypique, Slimani livre ainsi la meilleure des réponses à tous ses détracteurs. Son bilan parle pour lui et en dit long aussi sur sa régularité au plus haut niveau. L’intéressé en est bien sûr très fier. « Oui, c'est une fierté d'être meilleur buteur d'un grand pays comme l'Algérie, a-t-il confié après le match contre le Niger. Quand je revois ma carrière et ma jeunesse, c'est un rêve. C'est une fierté pour moi, mes parents et ma famille. Il faut croire en ses rêves pour les réaliser ».

Et à cet accomplissement individuel s’ajoutent aussi les réussites collectives. Slimani faisait partie de la seule équipe algérienne qui a réussi à franchir la phase des poules à la Coupe du Monde (2014) et aussi celle qui est allée chercher son 2e titre africain, en 2019 en Egypte. Et à 33 ans, il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Pour moi, ce n'était pas un objectif absolu d'être meilleur buteur de l'histoire de l'Algérie. Notre objectif maintenant, c'est la Coupe du Monde. On est là pour essayer d'aller à cette Coupe du Monde, c'est mon objectif et l'objectif de tout le groupe », a précisé l’ancien Monégasque dans un discours empreint à la fois d’humilité et d’ambition.

>