Une équipe type plus sénégalaise qu'algérienne

Reuters

L’Algérie a décroché la deuxième CAN de son histoire, vendredi au Caire, en disposant en finale du Sénégal. 29 ans après leur seul et unique sacre continental jusqu’alors, les Fennecs ont triomphé en s’imposant d’une courte tête aux dépens des Lions de la Teranga, déjà malheureux dans le duel ultime en 2002 (1-0, but de Baghdad Bounedjah dès la 2e minute).

Ce dimanche, la Confédération africaine de football (CAF), qui avait déjà désigné l’Algérien Ismaël Bennacer meilleur joueur de la compétition, a livré le onze type de la compétition organisée en Egypte. Avec pas moins de cinq Sénégalais quand les lauréats du tournoi sont au nombre de quatre. Les défenseurs Lamine Gassama, Kalidou Koulibaly et Youssouf Sabaly, le milieu Idrissa Gueye et l'attaquant Sadio Mané sont ainsi mis à l’honneur parmi les Lions de la Teranga. Le gardien de but Raïs M'Bolhi, les milieux Adlène Guedioura et Ismaël Bennacer et l'attaquant Riyad Mahrez sont eux plébiscités du côté des Verts.

D’aucuns regretteront l’absence d’un défenseur algérien au moins alors que la sélection de Djamel Belmadi – le meilleur entraîneur de cette CAN 2019 selon la CAF – s’est montrée particulièrement solide sur l’ensemble de la compétition. A noter que le défenseur tunisien Yassine Meriah et l'avant-centre nigérian Odion Ighalo, meilleur buteur du tournoi avec cinq réalisations, complètent le palmarès.